"Je suis contre l'islam" : victime de propos racistes, un lycéen filme son altercation et nous raconte la scène

DirectLCI
AGRESSION VERBALE - A Metz, un lycéen de 19 ans s'est fait violemment invectiver par un individu lui tenant des propos à connotation raciste. Son tort ? Lui avoir demandé les horaires du prochain bus. Contacté, Reda nous explique ce qu'il s'est passé.

La scène se déroule à Metz, à l’arrêt de bus Poincaré, non loin de la place de la République. L’auteur de la vidéo, Reda, situe la scène mardi dernier. Sur la vidéo, on le voit qui se filme en train d'attendre le car, en discussion agitée avec un homme qui n’apparaît pas à l’écran.  “Je venais de demander à un monsieur qui se trouvait à côté de moi à quelle heure passait le bus. Je venais de poser la question à mon pote qui m’accompagnait, mais il ne connaissait pas non plus les horaires. Sauf que je suis tombé sur un monsieur pas très sympathique, on va dire”, raconte à LCI le jeune homme, 19 ans, élève au lycée professionnel René Cassin et originaire de Metz. 


On ne verra pas le visage de son interlocuteur. En revanche, on entend clairement ses propos, à connotation raciste. “C’est tout le temps les arabes qui viennent te poser des questions, je ne suis pas à votre service ! On n’est ni au-dessus ni en-dessous, on est égaux. Les arabes ils sont tout le temps en train de vous demander qu’on leur suce la b***.”

Vous êtes conscient de ce que vous dites Monsieur ?Reda

Le jeune homme réplique, en gardant son calme : “Je vous ai simplement demandé ‘à quelle heure il passe, s’il vous plaît’, en plus”. Mais l’homme poursuit : “C’est tout le temps les Arabes qui font chier.” “Donc vous êtes raciste, un peu” lui demande Reda. Réponse de son interlocuteur : “à la longue, bien sûr.”. Et de poursuivre son monologue agité. 


Un peu plus tard, le lycéen interroge : "Vous êtes conscient de ce que vous dites, monsieur ?" "Bah oui, s’entend-il répondre, on n’a même plus le droit de parler de l’islam." Avant d’ajouter : "Je suis pas raciste, je suis contre l’islam".

Il faudrait que ça fasse réagirReda

Le jeune homme se dit “choqué” de cette altercation amorcée par une question ordinaire sur les horaires de bus. “Moi, je m’attendais juste à une réponse simple de sa part et il est monté sur ses grands chevaux, nous confie-t-il encore. Au début, je me suis dit qu’il allait arrêter de parler, mais il a continué, alors je me suis mis à enregistrer la discussion et je suis rentré dans son jeu.” 


Reda souhaite faire part de son expérience : “J’ai diffusé la vidéo ensuite parce que je voulais montrer aux Français, de toutes les couleurs de peau et de toutes les religions, ce qui se passe parfois en France. Il faudrait que ça fasse réagir, et que même les politiciens ouvrent les yeux sur cette question-là.” Il ajoute qu’à son niveau, “c’est la première fois” qu’il se fait alpaguer de la sorte. Après ces images, l’homme a pris son bus, Reda a attendu le suivant. La scène en est vraisemblablement restée là. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter