L'arrivée des renforts en Guadeloupe : deuxième nuit de violences

L'arrivée des renforts en Guadeloupe : deuxième nuit de violences

De nouvelles violences ont éclaté samedi en Guadeloupe, une situation qui excède la population. Les premiers renforts policiers sont arrivés de Métropole.

Sur ces images tournées dans la nuit du samedi, le couvre-feu de 18 heures à cinq heures du matin donne l'impression d'être respecté. Mais sur la plupart des barrages, des voitures sont prises pour cible par des jets de pierres. Ici, circuler est même devenu dangereux pour les ambulances et les pompiers.

Toute l'info sur

Le WE

Dans la nuit du samedi, encore une fois, de nombreux incendies ont été signalés, mais aussi des pillages. Au petit matin, un magasin de sport continue à être dévalisé. Des actes qui sont condamnés par des habitants. Sur les 31 personnes arrêtées samedi, cinq sont aujourd'hui en détention. Une pour violence volontaire avec arme dirigée contre un policier et un gendarme, et les quatre autres pour vols aggravés.

Les renforts de policiers et de gendarmes sont arrivés hier en fin de journée. Ce dimanche après-midi, 50 membres du GIGN et du raid devraient aussi atterrir en Guadeloupe. Objectif : interpeller les individus les plus dangereux, notamment ceux qui utilisent des armes à feu.

TF1 | Reportage Y. Hentgen, A. Lebranchu, A. Santos

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.