"L'impression d'être en prison" : jusqu'à quand les résidents d'Ehpad seront-ils interdits de sortie ?

"L'impression d'être en prison" : jusqu'à quand les résidents d'Ehpad seront-ils interdits de sortie ?

RESTRICTIONS - Selon le Conseil d'État, l'interdiction de sortie pour les résidents d'Ehpad est disproportionnée. Un assouplissement des contraintes dans ces établissements est donc à prévoir.

Pour les résidents d'Ehpad, la situation est de plus en plus difficile à supporter. Sortie interdite et visites limitées pèsent de plus en plus sur le moral. Au fil des mois, ces personnes âgées, parfois très dépendantes, ont le sentiment de subir un enfermement forcé. "On a l'impression d'être en prison, par moments. C'est dur à vivre", affirme une retraitée de Strasbourg.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Les maisons de retraite sont comme mises sous cloche depuis près de cinq mois. Mais la vaccination pourrait changer la donne. Dans l'Ehpad La montagne verte, par exemple,  80% des résidents ont été vaccinés. Aujourd'hui, le personnel soignant a donc du mal à comprendre les restrictions qui perdurent. Souhaitant un assouplissement des mesures, le directeur espère pouvoir ouvrir prochainement les portes de son établissement.

Le gouvernement va "proposer de nouvelles recommandations"

Dans la pratique, depuis fin octobre, familles et résidents se retrouvent dans une salle à part. Ils ont droit à une demi-heure maximum en vis-à-vis, séparés par une table. Des restrictions de plus en plus incompréhensibles qui pourraient bientôt évoluer. Le Conseil d'État a en effet jugé mercredi "disproportionnée" la recommandation du ministère des Solidarités et de la Santé d'interdire totalement les sorties aux résidents. 

Lire aussi

Considérant que la majorité d'entre eux ont été vaccinés, la haute juridiction administrative a suspendu l'interdiction totale de sortie imposées aux intéressés. La ministre chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, réunira vendredi "un groupe de réflexion éthique", composé de représentants des familles de résidents, de professionnels, d'éthiciens et de juristes, pour "proposer de nouvelles recommandations dans les Ehpad" tout en tenant compte d'un contexte sanitaire était "très préoccupant".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations à nouveau en hausse, avec 5769 patients en soins critiques

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

EN DIRECT - Mort de Philip : "Notre père nous manque énormément", confie le prince Charles

Lire et commenter