La bonne idée : des bureaux d'entreprise mis à disposition des SDF la nuit et le week-end

La bonne idée : des bureaux d'entreprise mis à disposition des SDF la nuit et le week-end

SOLIDARITÉ – L’association "Les bureaux du cœur" propose à des chefs d’entreprise de prêter leurs locaux à des SDF la nuit et le week-end lorsqu'ils sont fermés. Quinze entreprises participent déjà à l’opération.

"Le soir, ouvrez vos bureaux". C’est ce que demande l’association les "bureaux du cœur" à des chefs d’entreprises. Fondée fin 2019 par Pierre-Yves Loäec, directeur de l’agence de communication Nobilito et président du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), l’association veut convaincre des chefs d’entreprises d’ouvrir leurs locaux pour des SDF encadrés par des associations de réinsertion, pour qu’ils puissent passer la nuit et le week-end au chaud. À ce jour, quinze entreprises participent déjà au projet dans la région nantaise, mais l’association compte bien divulguer l’idée dans toute la France. 

Toute l'info sur

Le 13h

C’est en voyant une femme dormir dans la rue que Pierre-Yves a eu cette idée. "Je me suis dit, en voyant cette femme, ce n’est pas possible que dans tes locaux (...) tu as des problèmes de chauffage, tu chauffes la nuit pour rien, elle, elle crève de froid dehors, ce n’est pas plus compliqué que ça", explique-t-il. 

Rien n’est demandé en échange

Les personnes en précarité peuvent arriver dès la fermeture de l’entreprise et repartir le lendemain matin à l’ouverture. Les SDF qui peuvent profiter du dispositif sont tous accompagnés par des associations de réinsertion comme celle de Saint-Benoît de Labre, à Nantes.  

Cette idée a changé la vie de Jean-Pierre, qui est l’invité d’une entreprise d’informatique depuis un mois. "C’est mieux que d’être dehors. Surtout dans une voiture", affirme-t-il. À la recherche d’un emploi et donc sans revenu, cet ancien vigile aux multiples vies dispose gratuitement d’un couchage et de sanitaires pendant quelques mois. "C’est comme un chez-moi en fait. Ça permet de remonter un petit peu l’échelle, de remonter quelques marches en espérant que je vais remonter tout en haut. J’ai pour projet de me trouver un logement à moi et un petit travail", ajoute-t-il. 

Le patron qui accueille Jean-Pierre a été séduit par l’idée également. "Ce n’est pas grand-chose, juste un espace de vie pour quelqu’un en précarité, mais pour eux, c’est vraiment beaucoup et ça, ça me touche vraiment", témoigne-t-il. 

Après sa nuit de sommeil, il est temps pour Jean-Pierre de quitter l’entreprise. Il lui arrive parfois de prendre le café avec les salariés, un moyen de créer du lien, apprécié de tous. "On arrive à lui donner des conseils pour qu’il puisse avancer dans la vie donc c’est vraiment un échange et puis collaboratif parce que lui nous rend ce qu’on lui donne en fait donc c’est vraiment agréable", déclare l’une d’eux. 

Lire aussi

Depuis leur création, les "bureaux du cœur" ont aidé sept personnes. D’autres sociétés sont déjà intéressées. Cette entraide est un tremplin pour les personnes en situation de précarité, qui espèrent par la suite voler de leurs propres ailes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Régionales en Paca : mis sous pression, Félizia se retire

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Résultats des élections : région par région, la carte de France du 1er tour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.