VIDÉO - La France compte-t-elle réellement 300.000 SDF?

VIDÉO - La France compte-t-elle réellement 300.000 SDF?

EN CHIFFRES - La Fondation Abbé-Pierre a annoncé qu'il y avait actuellement "autour de 300.000 SDF" en France, ce qui ne veut pas nécessairement dire que ces personnes vivent dans la rue. Alors que recouvrent réellement ces chiffres ?

Le chiffre a vocation à devenir un "électrochoc". Le délégué général de la Fondation Abbé-Pierre a annoncé le 15 novembre que le nombre de sans domicile fixe n'avait jamais été aussi élevé en vingt ans. "Le chiffre actuel tourne autour de 300.000 SDF",a ainsi déclaré Christophe Robert dans les colonnes du JDD. Une affirmation contredite le lendemain, dans Les Echos, par un sociologue qui rétorque : "Il n'y a pas 300.000 sans abri en France". Nous avons démêlé le vrai du faux.

En fait, il n'y pas vraiment de contradiction. Pour donner ce chiffre, la fondation pour le logement des défavorisés nous explique avoir pris la définition de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui comprend de nombreuses catégories. Aussi bien le cas d'une personne qui a passé la nuit précédant l'enquête "dans un lieu non prévu pour l'habitation", ce sont les sans-abri à proprement parler, que celles logées "dans un service d'hébergement", à savoir un hôtel, un logement payé par une association, un hébergement collectif ou un lieu ouvert exceptionnellement en cas de grand froid. 

Ne sont donc pas prises en compte dans cette catégorie les personnes qui dorment dans un squat ou qui sont hébergées par un particulier. Et, en reprenant cette définition, on atteint bien "a minima" 300.000 individus sans logement pérenne. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Environ 1 SDF sur 10 est sans abri

De fait, une partie du chiffre est facilement vérifiable : le nombre de personnes hébergées par l'Etat. En octobre 2020, les pouvoirs publics abritaient ainsi 189. 000 personnes en "hébergement généraliste", selon le ministère du Logement. C'est 39.000 de plus que l'an dernier, notamment en raison  de l'ouverture de "places exceptionnelles" pendant le confinement à cause de la crise sanitaire.  A celles-ci s'ajoutent les individus hébergés dans le cadre du Dispositif national d'accueil. 

Il s'agit là de migrants, réfugiés ou étrangers en procédure de demande d'asile. Si la fondation Abbé Pierre en évoque 101.000, la Cimade (Comité inter-mouvements auprès des évacués) décompte de son côté "108 000 places" occupées à 97%. Soit près de 87 000 personnes réellement hébergées. À noter toutefois qu'en septembre 2019, seuls 47% des demandeurs d'asile étaient réellement hébergés, selon les associations et la Cour des comptes. À ces centaines de milliers de personnes hébergées, il faut ajouter les 15.000 personnes ressortissantes de pays de l'Union européenne vivant dans quelque 300 bidonvilles sur le territoire. 

Lire aussi

Il y a donc en France au moins 282.000 personnes sans logement pérenne mais qui ne sont pas forcément sans abri. Pour cette dernière catégorie, si les personnes sont plus "visibles" parce qu'elles dorment dans la rue, le métro ou leur voiture, elles sont en réalité particulièrement difficiles à répertorier. Certaines villes tiennent un décompte qu'elles actualisent notamment lors des Nuits de la solidarité. 

À titre d'exemple, Paris en a dénombré 3550 en début d'année quand la mairie de Toulouse en a relevé 4100. Montpellier a recensé de son côté 1600 et près de 1000 personnes n'ont pas d'abri à Rennes, selon la Fondation Abbé-Pierre. Au niveau national, on ne peut que s'appuyer sur le dernier recensement de la population 2016, qui estimait à 27.000 le nombre de personnes sans-abri.  On atteint donc aisément le chiffre de 300.000 SDF dont 9% de sans abri.

 Une estimation "confirmée par les observateurs et les institutions indépendantes", selon les mots de la Fondation Abbé Pierre, qui rappelle qu'il ne s'agit en aucun cas d'une enquête de l'Insee. Face à ce grand flou, l'association demande notamment la relance "au plus vite d'une véritable enquête" sur le sujet. Celles de l'organisme des statistiques sont à l'arrêt depuis 2012. A l'époque, l'institution recensait environ 140.000 personnes sans domicile en France. Un chiffre qui a doublé en huit ans.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Passe d'armes entre Marion Maréchal et Marine Le Pen au sujet d'Éric Zemmour

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de classes fermées en nette baisse

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

INFO LCI - "Pendez les blancs" : la cour d’appel de Paris relaxe Nick Conrad

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Londres tente de se rabibocher avec Paris

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.