La réaction des soignants aux nouvelles restrictions

La réaction des soignants aux nouvelles restrictions

Pendant son allocution, Emmanuel Macron n'a pas annoncé de confinement strict, mais de mesures plus restrictives sur tout le territoire. Mais que pensent les soignants des dispositions prises par le chef de l'État ?

Du côté des soignants, les avis sont partagés après l'intervention du président de la République. Pour le professeur Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond Poincaré (AP-HP) de Garches, "le confinement strict est la seule vraie solution". La docteure Catherine Le Gall, chef de service des urgences au centre hospitalier d'Argenteuil (Val-d'Oise), estime que "si les gens respectent les mesures barrières, l'incidence devrait baisser".

Toute l'info sur

Le 20h

Par ailleurs, la Fédération hospitalière de France (FHF) appelait ce matin à un confinement strict sans délai, comme celui du printemps dernier décrété avec alors 700 patients en réanimation, contre 5 000 ce mercredi soir. A ce propos, Zaynab Riet, déléguée générale de la fédération, nous a fait part de ses craintes que les mesures annoncées par le président ne soient pas suffisantes.

Des soignants réclament aussi des renforts. Justement, ce soir, le chef de l'État a annoncé la mobilisation de médecins retraités de la réserve sanitaire, des étudiants, mais aussi l'aide du personnel soignant de l'armée. L'objectif est de porter la capacité de réanimation à 10 000 lits.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter