VIDÉO – La toiture d’une église envolée dans le Nord : la tempête Eleanor fait des dégâts

Société
DirectLCI
FRAYEUR – Son passage dans la moitié nord de la France aura laissé des marques, ce mercredi. Outre un bilan humain qui s'est aggravé ces dernières heures (1 mort et 11 blessés, dont 4 graves) et les quelques 225.000 foyers privés d’électricité, la tempête Eleanor a également provoqué d'importants dégâts matériels. Tour d’horizon.

Ana, Bruno, Carmen et désormais Eleanor. La quatrième tempête à toucher la France aura été l'une des plus violentes. La dernière, Eleanor, donc, a commencé à balayer le pays dans la nuit de mardi à mercredi. Une cinquantaine de départements ont été placés en vigilance orange en Bretagne, en région parisienne, dans les Hauts-de-France, dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté, dans les Alpes du Nord, les Alpes-Maritimes et en Corse. Un premier bilan humain fait état d'un mort à cause de la chute d'un arbre sur le domaine skiable de Morillon (Haute-Savoie) et de onze blessés, dont quatre graves. Près de 225.000 foyers ont été privés d'électricité dans la moitié nord.

Dans le Nord de la France, Eleanor a provoqué la chute de la toiture du clocher de l'église de Marchiennes sur la place. Deux voitures, stationnées à cet endroit ont été complètement détruites. Si les images semblent impressionnantes, il n’y a aucun blessé. Claude Merly, maire de la commune, appelé en pleine nuit, parle d’un "miracle". "Heureusement que cela s’est produit la nuit quand je vois l’état des véhicules", a-t-il expliqué à nos confrères de La Voix du Nord.   


Un peu plus loin, la Lorraine, non plus, n'a pas été épargnée. Près de 40.000 foyers sont sans courant. La toiture d'un dépôt a cédé sous les rafales, laissant 800 mètres de charpente à nu. Par mesure de sécurité, un arrêté municipal a été pris à Metz pour fermer les marchés de noël. Désormais, c'est dans le Sud et en Corse que les vents seront les plus de violents. Des rafales pourraient atteindre 200 km/h sur le Cap Corse.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter