VIDÉO - Ça y est, il est enfin possible de se baigner dans la Seine : tout ce que vous devez savoir avant de faire trempette

DirectLCI
PLOUF - Ce lundi, trois piscines ouvrent dans le bassin de la Villette à Paris, qui permettront aux Parisiens de piquer une petite tête dans la Seine, ou presque.

Il fait chaud ? Allez, un petit plouf ! Dès ce lundi, même les Parisiens pourront piquer une tête lors des fortes chaleurs dans la Seine. Dans toute la Seine ? Pas vraiment. Mais dans une petite partie. La Ville de Paris ouvre en effet ce lundi après-midi sa première "aire de baignade estivale naturelle en eau vive". Comprenez : une piscine dans les eaux de la Seine, ou plus précisément dans le bassin de la Villette, quai de Loire, dans le 19e à Paris.


Les baigneurs pourront s’immerger, grâce à une structure flottante de 1600 m2, installée quai de Loire jusqu’à mi-septembre. Elle comprend, au choix, trois bassins, sécurisés et surveillés, avec des tailles différentes : 40 centimètres pour les enfants, 1, 20 m pour les nageurs amateurs, et 2 mètres pour les nageurs confirmés.  

Entrée sécurisée, qualité de l'eau contrôlée

Vestiaires, douches, sanitaires, poste de surveillance et de secours, accueil et contrôle d’accès sont installés sur la berge et le long des bassins. L’entrée dans les bassins sera surveillée, pour des questions de sécurité : 300 baigneurs pourront patauger en même temps, ce qui permettra, au plus, d’accueillir 1000 personnes chaque jour. 


A priori, pas d’inquiétude à se faire du côté de la qualité de l’eau : si la baignade est autorisée, c’est que les eaux ne sont pas trop troubles. Le bassin de la Villette est approvisionné par l’Ourcq et la Marne, dont les eaux sont régulièrement mesurées par les Eaux de Paris. Des prélèvements seront réalisés régulièrement afin de vérifier que les normes de l’Agence régionale de santé sont bien respectées. Les Eaux de Paris feront aussi des analyses régulières. Seront notamment surveillés les taux d’entérocoque et d’escheridia-coli, des bactéries issues de matières fécales... et donc susceptibles d’avoir des conséquences pour les pratiquants de la baignade. 

Promesse de longue date

Il est donc possible dorénavant de se baigner dans la Seine... même si la portion reste congrue. Mais ce dispositif reste l’une des mesures les plus symboliques du plan "Nager à Paris", qui vise à combler le sous équipement et le vieillissement du parc aquatique parisien, face à  la constante hausse du nombre de nageurs. Il prévoit notamment l’ouverture de plusieurs sites de nage en eau-vive d’ici à 2024.


Reste que ce ne sera pas la première fois que des Parisiens barboteront dans les eaux de leur ville. Hormis le fait que, chaque été, des dizaines de personnes piquent des têtes non autorisés dans le bassin, le concept est évoqué depuis belle lurette : en 1988, déjà, le maire de Paris Jacques Chirac promettait qu’il serait possible de se baigner dans la Seine dans les 5 ans. Promesse non tenue donc, mais reprise par Anne Hidalgo, qui met largement en avant l’aspect nautique de sa ville, par exemple dans la candidature aux JO de 2024, mais aussi par l’organisation de manifestations, comme l’Open Swim Stars, en juin dernier, manifestation de nage en eau libre, organisée dans la capitale depuis 2015. L’été dernier, avait aussi été organisée la Fluctuat, autre compétition de natation dans le bassin. Un collectif, le Laboratoires des baignades urbaines expérimentales, avait d’ailleurs invité tout le monde à un "grand plouf" dans la foulée, malgré une interdiction de la préfecture. 

Pour des multiples usages de la Seine

Enfin, en décembre dernier, avait aussi été relancée la Coupe de Noël, course déguisée dans le bassin de la Villette le 24 décembre, crée en 1906, interrompue en 1940. Malheureusement, le grand retour n’a finalement pas eu lieu, la Coupe étant annulée au dernier moment... pour des raisons de pollution. Les bassins et les compétitions, c’est bien, mais les aficionados de la baignade en eaux urbaines ont plein d’autres idées, à soumettre : surf sur la Seine, wakeboard dans le canal, plongeons depuis des ponts... Pour que Paris Plage portent vraiment bien son nom !

Quoi qu'il en soit, cette nouvelle attraction semble avoir trouvé ses adeptes. Quelques minutes après l'ouverture, la file d'attente affichait déjà complet. Signe, certain, de succès !

>> Ouverture des piscines dans le bassin de la Villette de mi-juillet à mi-septembre de 11 h à 21 h. Gratuit. 

Plus d'articles

Sur le même sujet