VIDÉO - Le bébé panda du zoo de Beauval reçoit ce lundi son prénom, au cours d’une cérémonie avec Brigitte Macron

DirectLCI
BAPTISÉ - Brigitte Macron est attendue ce lundi au zoo de Beauval, pour une cérémonie qui sera l'occasion de donner un nom officiel au petit panda né cet été.

Il est né en août dernier, mais n’avait pas encore de prénom. Ce sera chose faite, ce lundi après-midi. Car c'est un grand jour : le petit panda du zoo de Beauval va être baptisé, au cours d’une cérémonie qui se déroulera en présence de Brigitte Macron. Elle est, en effet, avec l'épouse du président chinois, la marraine du petit panda, le premier né en France.


Né le 4 août dernier, le petit ursidé a été nommé provisoirement Mini Yuan Zi, en référence à Yuan Zi, son père biologique. Yuan Zi, le prénom de son père, signifie "le fils de celle qui a la tête toute ronde". Et le prénom de sa mère, Huan Huan peut se traduire par "grande joie". Mini Yuan Zi pesait 142 grammes à la naissance.

Une cérémonie très codifiée

Selon la coutume, son nom définitif doit être choisi par les deux marraines : l'épouse du président du pays hôte, Brigitte Macron, et son homologue chinoise. Car la naissance d’un petit bébé panda est un événement autant diplomatique que médiatique et scientifique. Pour ce baptême, qui marquera aussi le 4e mois de vie de mini Yuan Zi, Brigitte Macron sera accompagnée de Zhang Yesui, vice-ministre des Affaires étrangères chinois, et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. En raison de cette visite exceptionnelle, la zone "panda" du zoo sera inaccessible aux visiteurs toute la journée.

D’après le programme officiel, le nom du bébé panda sera dévoilé très tôt, vers 14h10. Il sera suivi d'un mot d'introduction de Rodolphe Delord, directeur du ZooParc de Beauval et de deux discours, de Zhang Yesui, et de Brigitte Macron. Huan Huan, la maman panda, avait donné naissance cet été à des jumeaux vendredi 4 août dernier au soir. Mais seul le plus jeune a survécu, malgré la prise en charge rapide du plus faible par les soigneurs. Huan Huan et Yuan Zi, étaient arrivés à Beauval en 2012, prêtés par la Chine.

A l’état naturel, en effet, les pandas ne vivent qu’en Chine. Et le prêt de panda à un pays étranger n'est accordé par Pékin qu'à la demande, en tête-à-tête, du chef de l'État du pays hôte au président chinois. Tous les pandas qui vivent dans des zoos à travers le monde restent donc la propriété de la Chine. Elle récupérera d’ailleurs le bébé panda de Beauval d'ici à trois ans, lorsqu'il sera sevré. Pour l'instant, et sans doute jusqu'à fin décembre voire janvier, le public du zoo ne peut pas voir Mini Yuan Zi dans son enclos avec sa mère Huan Huan.

"Dans la nature, la maman et son bébé panda restent isolés dans une grotte ou un endroit protecteur pendant plusieurs mois, parfois quatre à six mois. Pour préserver cette intimité et pour leur bien-être, cet isolement est donc conservé", expliquent les responsables du zoo.

Plus d'articles

Sur le même sujet