Le parti pris de Caroline Fourest : ces résistants afghans qu'on a abandonnés

Le parti pris de Caroline Fourest : ces résistants afghans qu'on a abandonnés

Tous les mardis, Caroline Fourest livre un regard critique sur l'actualité de la semaine dans 24H Pujadas sur LCI. Au programme : ces résistants afghans qu'on a abandonnés.

Les talibans ont annoncé lundi avoir pris le contrôle "complet" de la vallée du Panchir, dernier bastion résistant au pouvoir taliban, à 100?km au nord de Kaboul. Mais la réalité est bien différente sur place. Les forces rebelles affirment que les talibans n'ont pas pris toute la région. Selon un des leaders de la rébellion, ils sont encore plusieurs "milliers", même s'il concède que les combattants sont décimés.

Toute l'info sur

24H Pujadas

Pour la journaliste, essayiste et réalisatrice, Caroline Fourest, il n'est pas encore trop tard. Cette résistance est très symbolique, mais il est encore possible de sauver l'honneur en considérant que c'est là qu'est la légitimité démocratique en Afghanistan aujourd'hui. Il faut trouver une façon non-officielle d'aider le Panchir. Ce qu'il en reste est peut-être symbolique, mais ça compte. Le fait de faire vivre cette poche de résistance, c'est faire vivre une troisième voie, un troisième modèle qui peut, non seulement servir de modèle, mais servir un jour d'antidote. Donc, elle estime qu'il faut continuer.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.