Le parti pris de Caroline Fourest : inceste, la fin du silence ?

Le parti pris de Caroline Fourest : inceste, la fin du silence ?

Tous les mercredis, Caroline Fourest livre un regard critique sur l'actualité de la semaine dans 24H Pujadas sur LCI. Au programme : la libération de la parole sur l'inceste.

Depuis deux jours, des milliers de victimes d'inceste témoignent sur Twitter sous le mot-clé #MeeTooInceste. Caroline Fourest nous explique pourquoi cette libération de la parole était primordiale.

Toute l'info sur

24H Pujadas

"Quand on est féministe et que ça fait partie des sujets qui vous hantent depuis des années et pour lesquels on se bat, on ne peut que se féliciter de cette libération de la parole" se réjouit Caroline Fourest. La journaliste, essayiste et réalisatrice avait 13 ans quand elle a commencé à comprendre qu'on était entourée de gens brisés à cause de l'inceste. C'est à cet âge qu'elle a découvert qu'une de ses amies était devenue mutique parce qu'elle était abusée par son père. Elle avait créé un groupe avec des camarades de classe pour que ce soit dénoncé. L'école a fait son devoir et son amie a été éloignée de son père.

Caroline Fourest réalise que notre société est bâtie sur des chaînes d'abus qui ont été tus, qui ont traumatisé, brisé, et qui sont souvent d'ailleurs à la source de toutes les autres violences. Ce sont des chaînes qui marquent des générations et des générations, qui n'arrêtent pas de se reproduire. C'est le tabou absolu de nos sociétés, et c'est celui qu'on est en train de briser. Le plus difficile dans cette libération, c'est de savoir comment en faire quelque chose qui construit et non pas quelque chose qui continue à détruire, à salir, et notamment enfermer les victimes dans leur statut de victime.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter