Le remplacement de médecins généralistes vire au casse-tête

Le remplacement de médecins généralistes vire au casse-tête

REPORTAGE - Difficile pour les médecins généralistes de se faire remplacer cet été. Faute de solution, certains vont jusqu’à fermer leur cabinet, tandis que d’autres essaient de s’arranger avec un confrère ou une consœur pour s’absenter quelques jours.

Dernière consultation pour le Dr Jean-Christophe Nogrette avant de partir en vacances. D’habitude, ce médecin s’absente un à deux mois pendant l’été, mais cette année, il ne prend qu’une semaine de congés : il n’a pas trouvé de remplaçant et va donc devoir fermer son cabinet. En dernier recours, il dirige ses patients vers d’autres cabinets plus ou moins éloignés ou vers les urgences.

Toute l'info sur

Le 13H

Comme lui, de nombreux médecins peinent à trouver des remplaçants cet été. Le problème est récurrent, mais ces 18 derniers mois, la situation s’est aggravée. La crise sanitaire est en partie responsable. Les remplaçants auraient suffisamment gagné leur vie depuis le début de l'épidémie pour ne pas avoir à travailler pendant les vacances.

Alors dans ce Groupe médical, les deux généralistes ont trouvé une solution inédite. La semaine prochaine, pour la première fois, le Dr Christine Bessaudou-Lachaud va s’occuper des patients de son confrère en vacances en plus des siens. La semaine suivante, ils inverseront. La fatigue s’ajoute à celle des derniers mois pour ces médecins généralistes mobilisés depuis le début de la lutte contre le Covid.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : vers de nouvelles mesures ? Emmanuel Macron préside un Conseil de défense à l'Élysée

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.