Les immeubles de la honte : une vingtaine de bâtiments menacent de s'effondrer en plein cœur de Paris

Les immeubles de la honte : une vingtaine de bâtiments menacent de s'effondrer en plein cœur de Paris

INSALUBRITÉ - Derrière la carte postale, la ville lumière cache une face plus sombre : des immeubles qui tombent en ruine. Comment expliquer une telle situation dans l'une des villes les plus riches du monde ? Le 20H de TF1 a mené l'enquête.

L'Hexagone compte entre 450.000 et 600.000 logements insalubres, dont certains peuvent être dangereux pour leurs occupants. Dans ce cas précis, les mairies ont le pouvoir de réagir, mais cela prend du temps, et coûte très cher, même dans une ville comme Paris qui a pourtant de gros moyens. Un exemple dans le 11ᵉ arrondissement, l'un des quartiers résidentiels de la capitale. Au milieu d'immeubles vendus 13.000 euros le m² apparaît une façade fissurée de toute part. À l'intérieur, l'état de dégradation des parties communes est saisissant. L'escalier est sur le point de s'effondrer, tandis qu'à l'étage, le faux plafond a déjà cédé.

Toute l'info sur

Le WE

Des occupants en danger

Difficile d'imaginer des gens vivre dans cet immeuble, et pourtant, un locataire y habite. Derrière sa porte, il confie sa détresse. "Pour le moment, je vois qu'aucuns travaux n'est fait", déplore-t-il. "J'ai peur. Je regarde, et je me dis : 'oh la la, c'est la catastrophe", poursuit-il. S'il reste, c'est parce qu'il n'a plus à payer son logement. Son loyer est suspendu depuis un an et demi, car cet immeuble est sous arrêté de péril. Ce statut signifie que ses occupants sont en danger. 

Ce bâtiment fait l'objet de signalement depuis 2016. Des experts sont même venus constater les dégâts, mais selon une autre habitante jointe par téléphone, aucuns travaux n'ont été engagés. "C'est à cause d'un propriétaire en particulier. Il me semble qu'il fait tout coincer", dit-elle. L'homme en question possède plusieurs appartements dans cet immeuble, et il refuse de participer au financement des travaux, ce qui empêche la rénovation de cette habitation.

200 immeubles insalubres à Paris

Dans Paris, une vingtaine d'immeubles sont sous arrêté de péril, et plus de 200 en état d'insalubrité pourraient le devenir. Dans la plupart des cas, les propriétaires n'ont pas les moyens de payer les travaux. La seule à pouvoir le faire reste la mairie, mais au bout de procédures extrêmement longues, six ans en moyenne. 

"Ces gens sont prisonniers de ces procédures. Quand on voit le drame qui s'est passé à Marseille dans la rue d'Aubagne, ce sont des choses qui restent dans la tête des gens quand ils rentrent chez eux le soir", reconnaît Samuel Mouchard, le responsable de l'espace solidarité habitat à la Fondation Abbé Pierre. 

Ce fait-divers avait en effet marqué les esprits. C'était il y a un peu plus de deux ans. Le 5 novembre 2018, deux immeubles s'écroulaient en plein cœur de la cité phocéenne, tuant huit personnes. L'état de délabrement des bâtiments était pourtant connu. Ils étaient d'ailleurs sous arrêté de péril depuis de nombreuses années.

Lire aussi

Paris, pourrait-elle connaître la même tragédie ? Pour l'éviter, la mairie déploie depuis 20 ans les grands moyens, avec un budget quatre fois supérieur à celui de Marseille et des équipes d'agents chargées de détecter les bâtiments à risque. "Voici un immeuble dans lequel se sont multipliés les infiltrations, les fuites, les dégâts des eaux qui ont fini par fragiliser les structures du bâtiment", détaille par exemple Sylvie Froissart, la directrice de la société de requalification des quartiers anciens (SOREQA). Dans cette habitation du 19ᵉ arrondissement, rachetée par la mairie pour la rénover pour un coût total de 3 millions d'euros, le drame a été évité de justesse. Mais de nombreux autres immeubles sont dans le même cas.

"Je me garderais bien de dire que Paris est exemplaire. Ce qui est sûr, c'est qu'on a mis le paquet sur ce sujet depuis une vingtaine d'années. C'est le prix à payer parce que sinon ce seraient des vies humaines qu'on payerait", avance Ian Brossat, l'adjoint à la Mairie de Paris en charge du logement. En dix ans, la ville a déjà rénové une soixantaine d'immeubles pour une facture s'élevant à plusieurs centaines de millions d'euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - L'OMS appelle à faire du "Covid long" une "priorité claire" des autorités sanitaires

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter