Les partis pris : Sarkozy perd tout, l'ère du "baby flop", et Trump, OPA sur l'avenir

Les partis pris : Sarkozy perd tout, l'ère du "baby flop", et Trump, OPA sur l'avenir

Tous les soirs, Jean-Michel Apathie, François Lenglet et Abnousse Shalmani donnent leurs points de vue sur un sujet d'actualité dans 24H Pujadas sur LCI. Au programme : Sarkozy perd tout, l'ère du "baby flop", et Trump, OPA sur l'avenir.

Ce lundi, Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable de corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes", née en 2014 d'interceptions téléphoniques avec son avocat historique Thierry Herzog. Il a été condamné à trois ans d'emprisonnement dont un ferme. Pour Jean-Michel Apathie, l'ancien président perd tout même si l'appel venait rapidement et qu'il était blanchi. Le journaliste nous explique pourquoi.

Toute l'info sur

24H Pujadas

Selon une enquête de l’Insee, la natalité en France est au plus bas depuis 1945. 740 000 bébés ont vu le jour en 2020, soit 13 000 de moins qu’en 2019. Le Covid-19 n’est pas le seul responsable de cette baisse. Pour François Lenglet, il y a deux causes possibles. Les couples se seraient inquiétés de l'avenir. La fécondité est comme un baromètre de la confiance en l'avenir. Quand on n'a pas confiance, on ne fait pas d'enfant. Et puis, si on regarde le chiffre de ces dernières années de plus près, le déclin démographique a commencé il y a déjà longtemps.

De retour devant public hier soir, Donald Trump se présente comme l'avenir du Parti républicain au congrès annuel du parti conservateur. Pour Abnousse Shalmani, il disait exactement la même chose qu'il a dit en 2016 lors de la campagne, ce qu'il a dit pendant toute sa présidence, et ce qu'il a dit pendant la présidentielle de 2020. Les 25 premières minutes de son discours étaient consacrées à l'immigration. La nouveauté, qui date de la campagne de 2020, est la fraude lors des dernières élections.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter