Librairies : c'est officiel, elles sont essentielles

Librairies : c'est officiel, elles sont essentielles

Depuis hier, elles sont considérées comme des commerces essentiels. Les 3300 librairies de l’Hexagone sont donc désormais autorisées à ouvrir quand les villes sont confinées. Cela n'avait pas été le cas en automne dernier.

Les clients sont venus les féliciter dès ce samedi matin. À l'automne, Florence Kammerman, une libraire cannoise, s'était battue pour rester ouverte. Sans changement de règle, avec le confinement sur la côte-d’Azur, elle aurait dû fermer sa boutique. “Quand la nouvelle est tombée, on était absolument sidéré. C’est une victoire. Une victoire que le livre soit finalement reconnu comme essentiel”,

Toute l'info sur

Le WE

Ce samedi, dans les librairies, le texte le plus important n' est pas sur la couverture des livres ni même à l’intérieur des pages. Il est dans la lecture . À Paris, dans une librairie ouverte en décembre dernier, c’est le soulagement. Pour les hacherman, l’audace a payé. Malgré la crise, le succès est au rendez-vous. La période est spéciale mais pas défavorable pour les librairies. Il s’agit d’un premier pas peut-être, pour les autres activités culturelles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations à nouveau en hausse, avec 5769 patients en soins critiques

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter