Lyon : qui a tiré le feu d'artifice surprise sur lequel la préfecture enquête ?

Le mystère du feu d'artifice à Lyon

FESTIVITÉS - Mardi 8 décembre, le centre-ville lyonnais a été réveillé par l'explosion d'un feu d'artifice sauvage. Bilan de ce spectacle pyrotechnique improvisé ? Des images incroyables et des élus énervés.

Le ciel de Lyon s'était paré de ses plus beaux atours. Crépitements et scintillements ont réveillé le centre-ville, mardi 8 décembre. Si la population a été émerveillée par ce feu d'artifice improvisé, il y avait un seul hic : la mairie n'avait jamais donné son feu vert pour de telles festivités. 

Ce feu d'artifice a eu le mérite de briser la morosité de la Fête des Lumières 2020, annulée à cause de la crise sanitaire. "Une chose est sûre, ce sont des amoureux de Lyon", réagit Gregory Sansoz, ancien élu (LR) du 2e arrondissement de Lyon qui affirme avoir "fait un bond" lorsque les tirs ont éclaté. "C'est un moment dur pour les Lyonnais alors c'était un petit clin d'œil sympathique", poursuit-il. 

Toute l'info sur

Le 20h

Ce n'est pas du matériel de supermarché- Gregory Sansoz, ex-élu (LR) à la mairie de Lyon

À peine le temps de dégainer un téléphone pour immortaliser l'instant que les premières questions affluent. Parmi les plus pressantes : qui a allumé la mèche ? Très vite, le profil des apprentis artificiers se dessine. D'après les vestiges de ces engins encore présents sur place, ils auraient utilisé du matériel pyrotechnique professionnel. "Ce n'est pas du matériel de supermarché, ils étaient très organisés", constate Gregory Sansoz. Ces personnes ont ainsi été capables d'installer dans plusieurs points de la ville des explosifs et de les déclencher simultanément. 

Rapidement, les regards se tournent vers les supporteurs de l'Olympique Lyonnais (OL). Plusieurs indices renvoient vers les fans de l'équipe locale organisés en deux groupes importants de supporteurs : Lyon 1950 et Bad Gones. En effet, certains fans de l'OL n'ont pas hésité à revendiquer l'explosion de ce feu d'artifice surprise. "On ne se lasse pas de ces images", tweete le groupe Bad Gones avec une photo du spectacle. Sur le même réseau social, un autre individu se montre plus explicite : "Fêtes des Lumières annulées. Pas de souci, les supporteurs sont là pour assurer le spectacle."

Le spectacle sauvage a été moyennement apprécié par les élus lyonnais. En effet, le maire (EELV) Gregory Doucet a réagi avec fermeté. "Il est de notre responsabilité à tous de traverser cette période avec sérénité", a-t-il tancé sur Twitter. Il ajoute sur le réseau social : "Les feux d'artifices tirés au cœur du centre-ville sans aucune demande auraient pu causer des dégâts importants et blesser du public, ce qui fort heureusement n’a pas été le cas."

 La préfecture et la mairie de Lyon ont décidé de porter l'affaire en justice. Selon la préfecture,"les feux d’artifices ont été déposés furtivement et tirés au cœur du centre-ville sans aucune demande préalable." La réglementation en matière d'usage d'artifice est très encadrée. Pour avoir le droit de faire exploser un feu d'artifice en ville, il est nécessaire d'obtenir une déclaration en préfecture "un mois avant l'événement".

Lire aussi

Du côté des habitants, ces festivités resteront un joli moment fortement relayé sur les réseaux sociaux. "Je pense qu'il est préférable qu'on ne sache pas qui sont les auteurs, car je pense qu'ils risquent gros", reprend Gregory Sansoz. Selon lui, il est important de garder en tête ces "très belles images", les seules à retenir de la Fête des lumières annulées. "Ça reste une vanne potache un peu bruyante", sourit l'ancien élu. Une chose est sûre, le spectacle pyrotechnique improvisé a placé la barre très haut. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : forte hausse des hospitalisations, près de 6000 malades en réanimation

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Logement : vous pouvez faire résilier le bail de votre voisin en cas de fortes nuisances

Dr Gérald Kierzek : "il n'y a pas de problème pour rouvrir les terrasses, parce que c'est à l'extérieur"

Ukraine : le déploiement de troupes russes à la frontière est "le plus massif jamais enregistré"

Lire et commenter