"Ma cocotte", "maîtresse" : la maire de Paimpol visée par des propos sexistes en plein conseil municipal

"Ma cocotte", "maîtresse" : la maire de Paimpol visée par des propos sexistes en plein conseil municipal

PASSE D’ARMES - Fanny Chappé, maire socialiste de la commune des Côtes-d’Armor, s’est opposée à son prédécesseur qui l’a notamment qualifiée de "cocotte" devant tous ses administrés lundi.

Des propos qui ne passent pas. La maire socialiste de Paimpol, Fanny Chappé, s’est insurgée contre les sorties sexistes de son prédécesseur Jean-Yves de Chaisemartin qui ont été enregistrées par les caméras chargées de capturer l’ensemble du conseil municipal de lundi.

"J’ai le droit de répondre, maîtresse, ou tu vas encore m'empêcher de parler ?", lui lance notamment l’ancien édile UDI, aujourd’hui élu de l’opposition, dans une vidéo diffusée sur le site du Télégramme et disponible sur le site de la commune costarmoricaine. 

L'élu concerné évoque "une réaction épidermique"

S'ensuit un échange tendu entre la maire, qui lui rappelle les règles de politesse, et son prédécesseur qui finit par lui dire : "Je te parle comme je veux ma cocotte." 

"On en est encore là en 2021. Être femme maire, c’est aussi vivre cela", a déploré sur Twitter Fanny Chappé, 41 ans, également conseillère régionale et éducatrice pour jeunes enfants.

"Non seulement je n’ai pas reçu d’excuses mais l’élu s’en vante sur les réseaux sociaux. Lutter contre la banalisation des propos sexistes : un combat que je mènerai en tant que qu’élue, citoyenne, maman", a-t-elle ajouté sur le même réseau social. 

"La réaction était épidermique et excessive. En aucun cas sexiste", s'est défendu Jean-Yves de Chaisemartin sur Twitter, tout en accusant Fanny Chappé de "déraper (...) en coupant la parole et le micro à la minorité".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.