Menus sans viande à Lyon : parents et agriculteurs ne décolèrent pas

Menus sans viande à Lyon : parents et agriculteurs ne décolèrent pas

ALIMENTATION - La mise en place d'un menu unique sans viande pour les 30.000 écoliers de la région lyonnaise a entraîné de vives réactions, aussi bien des parents d'élèves que des éleveurs.

La décision d’instaurer dès ce lundi 22 février des menus uniques sans viande dans les écoles de Lyon ne fait pas l'unanimité. Les explications du maire de Lyon Grégory Doucet sur l'instauration de cette nouvelle mesure dans les cantines, d'ordre technique et temporaire, peinent à être entendues : "On préfère offrir aux enfants un repas chaud, assis, sous un toit, un repas de qualité avec des protéines animales toujours (poisson et œuf, ndlr) plutôt qu'un pique-nique froid. C'est ça l'essentiel", affirme l'édile dans le sujet en tête du papier. Un choix qui n'est pas du goût de tous les parents. 

Certains ont même saisi la justice pour la faire annuler. "C'est un tour politique et écologique je pense, mais sans qu'on soit averti. On nous impose cette mesure sur fond de Covid", peste une maman. "Les enfants ont l'habitude de manger de la viande. Il y a un apport important en protéines. Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas de choix dans les menus", s'interroge une autre mère de famille. "Il y a peu d'enfants qui peuvent consommer de la viande ou du poisson à domicile. Du coup, c'est vrai, que c'est à l'école qu'ils peuvent en consommer", ajoute une troisième. 

Toute l'info sur

Le 20h

Des éleveurs ont manifesté ce lundi à Lyon

Si certains parents n'approuvent pas cette mesure, supposée prendre fin aux vacances de Pâques, elle passe également mal auprès des agriculteurs. Une dizaine d'entre eux sont venus exposer leurs vaches et leurs tracteurs sous les fenêtres de l'hôtel de ville pour exprimer leur colère. "C'est notre métier de faire de la viande donc si plus personne ne nous en achète, on meurt", tempête un éleveur dans le reportage. 

Lire aussi

L'opposition dénonce également cette initiative, y compris Gérard Collomb, l’ancien maire de Lyon, qui avait pourtant décidé d’imposer des menus uniques sans viande le 11 mai 2020, à la réouverture des écoles. "Ils veulent imposer des repas vegan, des repas végétariens. C'est non, non et non. Il y a des familles modestes qui ont du mal à acheter de la viande. Ce qui fait que le maire de Lyon va priver des enfants de ces familles de repas carnés", lance Jean-Stéphane Chaillet, premier adjoint (LR) à la mairie du second arrondissement de Lyon. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Israël va vacciner l'ensemble des Palestiniens munis d'un permis de travail

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter