Mer et montagne : les vacanciers décompressent

Mer et montagne : les vacanciers décompressent

Faute de pouvoir skier, les destinations du littoral ont été largement plébiscitées en cette fin d'année. Illustration en Bretagne où les vacanciers commencent à arriver.

Ils attendaient ce moment avec impatience. Une envie de neige telle que cette famille toulousaine s'est jetée dessus avant même de défaire ses valises. "Ça y est, on respire, on peut sortir. On n'est plus confiné, c'est la grande rigolade maintenant", se réjouit le père. Il n'y aura pas de ski cette année, peu importe, ils ont des idées. "On a pris les raquettes, les skis de rando et les luges. On va s'adapter", dit la mère. Et ce n'est pas la foule qui va les déranger. Les réservations ont chuté de plus de 60% par rapport à l'année dernière. La fermeture des remontées mécaniques crée une drôle d'ambiance. Pour la première fois dans l'historie des vacances, cette famille n'a aucune concurrence sur la piste de luge.

Toute l'info sur

Le WE

À l'autre bout du pays, la Bretagne profite de cette défection. Au Conquet (Finistère), les locations de maisons s'envolent. Marie Cessou, gérante de l'agence "Iroise vacances", n'est pas habituée à tant d'activité à cette époque de l'année. "Au mois de décembre souvent, on est à peu près à la moitié des réservations et là, on est presque complet". Pascale vient de Clermont-Ferrand, elle avait grand besoin de ce bol d'air frais. "L'année particulière, on est masqué, on trouvera bien un petit bout de plage où on pourra enfin l'enlever ce masque", confie-t-elle. Sur la plage en effet, pas de masques et un sentiment de liberté pour ces citadins qui arrivent tout juste.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.