PARTI PRIS - Vous hésitez à écraser votre dernière cigarette ? Pourtant, vous pouvez trouver du plaisir à arrêter de fumer

DirectLCI
INTERVIEW VIDÉO - À l'occasion du mois sans tabac, qui débute ce mercredi 1er novembre, Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière et auteur du livre "Le plaisir d'arrêter de fumer", a répondu face caméra aux questions de LCI.fr.

"Je ne sais pas pourquoi tous les fumeurs pensent : 'je suis coupable , je suis nul, je n'arrive pas à arrêter'". Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, vous le dit, ce n'est pas votre faute si vous êtes accro au tabac : vous êtes malade. L'auteur du livre "Le plaisir d'arrêter de fumer" met les points sur les i dans une interview vidéo accordée à LCI.fr à l’occasion du mois sans tabac, qui débute ce mercredi 1er novembre. 


 "Je ne veux pas convaincre les fumeurs. Tous ceux qui fument dans l'heure du levée sont des personnes atteintes d'une maladie pédiatrique qui s'appelle 'la dépendance tabagique'", lance-t-il d'emblée. Pour arrêter et "prendre du plaisir à arrêter", les substituts nicotiques sont donc obligatoires selon ce médecin. Partisan des patchs ou autre gommes nicotiniques, mais aussi de la cigarette électronique, Bertrand Dautzenberg l'affirme, pour se faire aider, "il ne faut pas avoir peur de la nicotine non fumée, qui est inoffensive comparée au danger massif du tabac." 

Il n'est jamais trop tard pour s'arrêter

On ne le dira jamais assez, et Bertrand Dautzenberg encore moins : "le tabac tue !". Mais il n'est jamais trop tard pour s'arrêter ! En effet, comme l'explique notre pneumologue, "si on fume toute sa vie, on a une chance sur deux d'en mourir et de perdre 22 années de vie en bonne santé. Mais que ce soit à 35 ans ou à 55 ans que vous arrêtez de fumer, votre espérance de vie ne s'en verra que rallonger. Si on s'arrête avant 35 ans, on perd à peine un an ou deux et si on s'arrête avant 55 ans, on perd cinq ans". 


Pour vous aider à arrêter de fumer, n'hésitez pas à vous rendre sur tabac-info-service.fr ou à appeler le 3989. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter