VIDEO - Mon fils est un assassin : le témoignage bouleversant de Dominique Moulinas

SOCIÉTÉ

CONFESSIONS - Le père de Matthieu Moulinas, auteur du viol et du meurtre aggravé d’Agnès Marin en 2011, a témoigné, dimanche, dans le magazine de TF1, Sept à Huit, de la honte qu’il éprouve pour les crimes de son fils. Mais Dominique Moulinas continue à "l'aimer" et dit vouloir "l’aider".

Son fils a violé, tué et brûlé une adolescente. Dominique Moulinas, père de Matthieu Moulinas, ne fuit pas l’horrible réalité : "Matthieu est un tueur. Il n’a jamais été question pour nous de nier quoi que ce soit", a affirmé cet homme dans le magazine Sept à Huit , diffusé dimanche sur TF1. Alors que Matthieu Moulinas a été condamné à la prison à vie pour le meurtre d’Agnès Marin en 2011, la vie de ses parents s’est arrêtée : "Depuis cinq ans, on est enterré vivant, notre vie est terrible", a encore déclaré Dominique Moulinas, dans un témoignage bouleversant.

Matthieu Moulinas a violé une première fois en 2010, à 17 ans, une camarade d’enfance dans le Gard. Lors de son incarcération, les psychiatriques ont finalement conclu à sa non-dangerosité. Dominique Moulinas se dit alors à ce moment-là que son fils est "sauvé". Sauf que Matthieu récidive en 2011 avec le viol et le meurtre d'Agnès Marin. "Le monde s’écroule", avoue son père qui éprouve honte et culpabilité.

A LIRE AUSSI >> La famille d'Agnès pourrait poursuivre l'Etat

Père d’un assassin, entre honte et culpabilité

"On se sent coupable de n’avoir rien vu. Et d’autant plus que j’ai toujours été proche de lui", confie Dominique Moulinas. A son procès, Matthieu adopte un comportement indécent qui va rendre ses parents honteux : "Il baille alors que des images insoutenables défilent… C’était la honte. Il ne ressent absolument rien pour ses victimes", décrit son père qui précise que Matthieu ne pleure que rarement.

Pour lui, Matthieu tombe dans le délire. "Il n’est pas dans la provocation. Il est dans un monde où nous ne sommes pas", explique-t-il. Aujourd’hui Matthieu Moulinas est pris en charge par des psychologues de sa prison, "mais il a des hauts et des bas. Il dort sous son lit, il réclame à être à l’isolement (...) Mathieu va mal".

Continuer à aimer son enfant

Malgré la honte et la culpabilité, ses parents continuent de chérir leur fils : "Même si c’est difficile à concevoir, je me dis qu’il faut qu’on l’aide, ce gamin a encore besoin de nous. On sentait bien que la France entière le haïssait, mais nous, on s’est accroché à l’amour que l’on a", affirme son père décidé à faire soigner son fils.

Jamais Dominique Moulinas n’a qualifié son fils de monstre : "C’est cela qui est difficile pour nous car si le monstre existe, nous, on ne le connaît pas. C’était un ado comme les autres (…) Matthieu a été un enfant attachant, qui nous a rendus fiers pendant des années. Il nous aime et adore ses sœurs." Dominique Moulinas ne sait pas quand son fils sortira de prison : il est le seul mineur en France à avoir été condamné à la prison à perpétuité . Mais "pour toujours, nous sommes ses parents", conclut ce père attristé.

A LIRE AUSSI 
>>
Assassinat d’Agnès Marin : "C'était un enfant adorable" assure le père de l'assassin 
>>
La justice d'une première victime accuse la justice

Lire et commenter