VIDÉO - Drame de Calais : pourquoi tant de migrants risquent leur vie pour rejoindre l'Angleterre par la mer

VIDÉO - Drame de Calais : pourquoi tant de migrants risquent leur vie pour rejoindre l'Angleterre par la mer

PÉRILLEUSES TRAVERSÉES - Au centre de la crise des migrants entre la France et l'Angleterre, qui dure depuis déjà quinze ans, la ville de Calais, principal point de départ des migrants dans l'Hexagone. Depuis le début de l'année, plusieurs dizaines de milliers de tentatives de départ vers le Royaume-Uni y ont été enregistrées.

Un bilan provisoire recense 27 migrants morts dans la Manche, au large de Calais, alors qu'ils tentaient la traversée pour atteindre le Royaume-Uni. Depuis quinze ans, ce sont des centaines de milliers de réfugiés qui passent par cette commune du nord de la France, souvent dernière étape des routes migratoires en Europe.

Toute l'info sur

Crise des migrants : naufrage meurtrier au large de Calais

Car cette ville portuaire n'est qu'à quarante kilomètres des côtes anglaises, où il est réputé plus facile de trouver du travail. Le tunnel sous la manche étant ultra-sécurisé, c'est par la mer que ces hommes et ces femmes essayent de traverser, souvent au péril de leur vie.

150 kilomètres de côtes difficiles à surveiller

Comme une équipe de TF1 avait pu le filmer le 8 novembre dernier, les traversées débutent à l'aube, afin d'éviter les contrôles de police. Une cinquantaine de personnes s'entasse alors dans des embarcations de fortune, obligeant parfois à écoper avant même que le moteur démarre. 

Des traversées peuvent partir de n'importe quel point sur la côte. Or, les plages françaises sont vastes. S'étendant sur 150 kilomètres jusqu'en Belgique, il est impossible pour les policiers de surveiller l'intégralité des côtes 24h/24. "On a vraiment besoin de renfort sur place et les effectifs qui viennent des départements limitrophes ne suffisent pas aujourd'hui et mettent en péril aussi l'opérationnalité dans les autres départements", juge Dominique Le Dourner, secrétaire national du syndicat policier "Unité SGP POLICE FMSI-FO".

Lire aussi

Avec l'hiver qui approche, les conditions météorologiques vont se détériorer et rendre les traversées encore plus périlleuses. C'est pourquoi les migrants sont encore plus nombreux à tenter le passage ces derniers jours. Vendredi dernier, la préfecture maritime avait comptabilisé 31.500 tentatives de départ vers la Grande-Bretagne et 7800 migrants sauvés, depuis le début de l'année. Ces tentatives de traversée auraient causé un total de "sept décès ou disparus" depuis le 1er janvier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : des vols spéciaux pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

EN DIRECT - Candidature d'Éric Zemmour : le polémiste sera l'invité du 20h de TF1 mardi

VIDÉO - Joséphine Baker au Panthéon : découvrez à quoi va ressembler la cérémonie

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.