Non-revalorisation des tarifs de visites : la colère de SOS Médecins

Non-revalorisation des tarifs de visites : la colère de SOS Médecins

REPORTAGE - Les praticiens de SOS Médecins ne sont pas concernés par la revalorisation récente des visites à domicile. Certains menacent de faire grève, d’autres s’inquiètent pour l’avenir de la profession.

"Si on n’a pas d'attractivité, nous, SOS Médecins, le risque à terme, c'est qu'on n'intègre plus de médecins, et qu'on arrive plus à soigner donc qu'on ne fasse plus notre travail", lance le docteur Cyrille Chaugne dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

Début août, les médecins traitants ont obtenu une revalorisation des tarifs à domicile, mais pas ceux de SOS Médecins. Pour les professionnels, c'est la goutte d'eau : les visites qu'ils effectuent chez les patients sont à leurs yeux mal considérer. "Il y a 3,50 euros de différence entre la consultation et la visite. Ce n’est pas viable", explique le docteur Chaugne.

Toute l'info sur

Le 13H

Dans un communiqué envoyé au Président de la République le 6 août dernier, SOS Médecins a demandé à Emmanuel Macron une reconsidération de leur profession : "Est-ce une attaque délibérée contre SOS Médecins ? Est-ce une ignorance de notre pratique ? Est-ce parce que nous n'avons pas de représentation syndicale spécifique ?", interroge l'organisation. 

Elle ne comprend d'autant pas pourquoi elle est exclue de cette revalorisation alors que début juin, Olivier Véran avait "donné le gage" qu'il l'y inclurait.

Des médecins fatigués par la crise du Covid

À Toulouse, SOS Médecins effectue 17 000 visites à domicile par an et deux à trois praticiens se relaient chaque nuit. "Les nuits, les journées, il n'y a pas de répit. Les consultations viennent de finir et on a déjà douze visites en attente", explique Cyril Chaugne. 

Lire aussi

De plus, ils sont régulièrement appelés en renfort par le Samu pour effectuer des contrôles. Ils estiment d'autant plus nécessaire une revalorisation que beaucoup d'entre eux sont éreintés avec la crise du Covid.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de classes fermées remonte légèrement

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.