Non-vaccinés en Martinique : coup de force à l'hôpital

Non-vaccinés en Martinique : coup de force à l'hôpital

Au CHU de Martinique, les soignants opposés au pass sanitaire et à l'obligation vaccinale ont manifesté devant l'hôpital. Une manifestation qui a dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre.

Des soignants qui tentent de prendre d'assaut l'hôpital, repoussés par des CRS. Quelques minutes auparavant, deux de leurs camarades étaient menottés au sol. Ils ont été interpellés après avoir jeté des projectiles sur les forces de l'ordre.

Toute l'info sur

Le WE

Dans la cour de l'hôpital, des scènes d'une rare violence. Tout ce qui sert de projectile, banc, plot, est lancé, y compris depuis les étages. Sur les images, on aperçoit également le drapeau des indépendantistes martiniquais venus prêter main-forte aux soignants.

Tous étaient venus dire non au pass sanitaire et à l'obligation vaccinale à compter du 24 octobre, soit dans huit jours. Ce samedi matin, manifestants et policiers ont disparu. Les contrôles se font de nouveau dans le calme. Les soignants rencontrés sont toujours à cran.

Au CHU de Fort-de-France, la plupart du personnel hospitalier refuse toujours de se faire vacciner. Selon la direction de l'hôpital, officiellement, 20% du personnel est vacciné. Son directeur met en garde son équipe. S'il y a moins de soignants, l'hôpital ne pourra plus fonctionner normalement.

Une situation d'autant plus critique, que depuis plusieurs semaines, d'autres patients hors Covid et urgences ne sont pas pris en charge faut de lit disponible.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Il ne faut pas qu'il y ait de réticence avec le Moderna", plaide le Dr. Jean-Paul Hamon pour cette campagne de rappel

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.