Seuls, en petit comité, testés... comment les Français vont fêter le Nouvel An

Seuls, en petit comité, testés... comment les Français vont fêter le Nouvel An

COVID-19- Avec un virus qui continue sa propagation, une chape de plomb s'est abattue sur le traditionnel réveillon. Face aux restrictions sanitaires, les Français tentent de s'adapter.

"Bonne année !" Chaque 31 décembre, on prononce ces petits mots sans se rendre compte de leur portée. Mais après douze mois de crise sanitaire, les Français croisent les doigts pour que 2021 soit un meilleur cru. À quelques jours du réveillon, l'épidémie continue sa progression, que ce soit en France ou chez nos voisins européens. Alors que la campagne de vaccination a débuté dimanche, il faudra encore du temps avant qu'elle ne produise ses effets. 

Dans ce contexte particulier, le gouvernement en appelle à la responsabilité des Français. Les autorités redoutent un relâchement de la population ce soir-là entraînant une augmentation du nombre de cas dans les jours à venir. Pour vérifier le bon respect du couvre-feu, les forces de l'ordre seront sur le qui-vive. Au total, 100.000 policiers seront déployés sur tout le territoire. Ils seront chargés de renforcer les contrôles dès 20h et de faire la chasse aux fêtes clandestines. Dans cette atmosphère anxiogène, les Français ont-ils encore envie de lever leur coupe de champagne entre amis ?

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Commençons par les plus extrêmes : ceux qui ne prévoient rien. Ils sont préoccupés par la crise sanitaire et préfèrent  "rester bien sages" à la maison comme l'avoue une passante. Si certains craignent d'attraper le virus, d'autres sont tout simplement découragés par les restrictions sanitaires. "Je n'ai pas envie de me demander toute la soirée si j'ai bien mis mon gel hydroalcoolique", déclare une jeune fille qui ne fêtera pas la nouvelle année. Réveillon ou non, l'adolescente affirme qu'elle "sera toujours préoccupée par le Covid".

"Là, ça va être plus calme"

D'autres comptent justement sur la soirée du Nouvel An pour oublier la crise sanitaire. Pendant quelques heures seulement. Chorere Ainejian a décidé d'inviter ses amis chez elle pour célébrer le réveillon. Cependant, elle est bien décidée à respecter les recommandations du gouvernement : la soirée s'organisera en petit comité. "Normalement, on se retrouve à dix ou vingt, là, ça va être plus calme mais tout aussi sympa", déclare l'une de ses amies. 

Pas question pour autant de se laisser aller. Chorere Ainejian a fait quelques emplettes afin de servir un dîner cinq étoiles. "Vous avez du saumon, des blinis, de la crème et un peu de tarama. Mon ami apportera le dessert. Ce sera un vrai repas de fête", se réjouit-elle en ouvrant grand son frigidaire. Couvre-feu oblige, les amis de Chorere prévoient de rester dormir chez leur hôte ce soir-là. La chambre à coucher est d'ailleurs déjà prête.

Lire aussi

Un autre moyen d'anticiper le Nouvel An : se faire tester. C'est la solution choisie par Nathan, Amélie et leurs amis. En Moselle, ils ont décidé de faire un test PCR avant de profiter de leur soirée à cinq. "J'ai des parents qui sont à risque donc on a préféré s'organiser. Je suis sûr qu'on va passer une super soirée", se rassure Nathan Meiss.

Enfin, il y a ceux qui n'auront pas besoin de se faire tester puisqu'ils resteront seul chez eux. Medhi Zogbhi a opté pour le réveillon entre amis... en visioconférence ! Une façon de profiter a minima des joies du Nouvel An lorsqu'il est difficile de faire autrement. Avec tout de même un petit pincement au cœur. "Ce qui va le plus me manquer, c'est de voir mon pote en vrai. J'aurais aimé qu'on se prenne dans les bras pour se dire bonne année." Peut-être l'année prochaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

EN DIRECT - Covid-19 : "Les variants changent complètement la donne depuis trois semaines", affirme Jean-François Delfraissy

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter