Nouvelle nuit de violences en Guadeloupe

Nouvelle nuit de violences en Guadeloupe

La Guadeloupe se réveille une nouvelle fois avec les stigmates de la violence pour sa première nuit de couvre-feu. Ce samedi matin, l'heure est au nettoyage.

Après les barrages routiers mis en place par les anti-pass sanitaire, le préfet de Guadeloupe avait décidé d'instaurer un couvre-feu à effet immédiat entre dix-huit heures et cinq heures du matin. Une mesure qui n'a pas empêché une nouvelle flambée de violences. Dans la nuit du vendredi, plusieurs magasins ont été pillés. Une situation jugée très grave.

Toute l'info sur

Le WE

Au centre-ville de Pointe-à-Pitre, un supermarché a été pillé et saccagé. Casseurs contre forces de l'ordre, la capitale économique de Guadeloupe a été transformée en un champ de bataille pour la deuxième nuit consécutive. Des jets de projectiles, mais aussi des tirs à balle réelle essuyés par les gendarmes.

Cagoulés, une poignée d'individus s'en prennent aux voitures des riverains impuissants. Un peu plus loin, c'est une agence bancaire qui a été prise pour cible. Inadmissible pour un employé venu prendre son poste très tôt ce samedi matin. Les habitants sont dégoûtés par la situation.

TF1 | Reportage J. M. d'Abreu, B. Jourdier

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.