Nouvelles prisons : une aubaine pour les communes ?

Nouvelles prisons : une aubaine pour les communes ?

Vannes et Lutterbach font partie des sites retenus pour accueillir un nouveau centre pénitentiaire. Les nouvelles prisons sont-elles une aubaine pour ces communes ? Reportage.

La mairie de Vannes l'attendait depuis plusieurs années. C'est désormais officiel : une nouvelle prison de 550 places sera bientôt construite. "Cette parcelle a été choisie parce que la commune la maîtrisait, parce qu'elle répondait en tout point au cahier de charges de l’État", indique Vincent Le Gall, secrétaire général de la mairie. L'actuelle maison d'arrêt vétuste, vouée à disparaître, est au centre de Vannes. Comme pour toute nouvelle prison, la prochaine sera construite à la périphérie de la ville. Une bonne desserte pour la route, les transports en commun, la proximité du tribunal, du commissariat et de l'hôpital. Surtout pas d'habitants à proximité immédiate.

Toute l'info sur

Le 20h

Accueillir une prison sur son territoire, les maires se frottent généralement les mains. Ils savent que la ville touchera plus d'argent grâce à la dotation globale de fonctionnement versée par l’État en fonction du nombre d'habitants. Or, chaque détenu compte comme un habitant supplémentaire. Cette nouvelle manne n'a pas échappé au maire de Lutterbach. Un centre pénitentiaire est en train de sortir de terre dans sa commune. "Avec le contrôle de la vidéosurveillance de la gendarmerie et la prison qui est quand même très sécurisée, je pense que pour les habitants de Lutterbach, il n'y aura pas de conséquences", estime-t-il.

Les habitants imaginent déjà un centre-ville redynamisé : "ça crée de l'emploi dans les commerces, parce qu'il va y avoir des gens de passage". Une prévision bien trop optimiste selon l'économiste Éric Rigamonti, qui a étudié les retombées locales de la construction d'une prison. "Les surveillants n'habitent jamais sur la commune pour éviter de rencontrer les détenus en semi-liberté, ce qui fait que ça ne crée pas d'activités de logement. Ensuite, la construction est réalisée par des grands groupes internationaux qui ne font que sous-traiter quelques petites tâches. Enfin, il faut savoir que ces prisons sont gérées là encore par des grands groupes français".

Des grands groupes qui ont leur propre centrale d'achats pour fournir la nourriture ou encore le linge des détenus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le vaccin chinois Sinopharm obtient une homologation d'urgence de l'OMS

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.