VIDÉO - Les images de la nuit de violences urbaines à Nantes

VIDÉO - Les images de la nuit de violences urbaines à Nantes

COLÈRE - La ville de Nantes a connu une nuit de violences urbaines, dans la nuit de mardi à mercredi, après qu'un jeune conducteur qui aurait tenté de forcer un contrôle routier a été tué par un tir de policier. La préfecture fait état d'importantes dégradations.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une centaine de personnes s'en sont pris aux forces de l'ordre à coups de projectiles et de cocktails Molotov dans le quartier sensible du Breil à Nantes. Des locaux et des voitures ont été incendiés, des barricades dressées, des commerces et des caméras de surveillance dégradés. 

L'objet de la colère des habitants : la mort d'un jeune conducteur en début de soirée. L'automobiliste, âgé d'une vingtaine d'années et connu des services de police, a été arrêté par des CRS pour non port de ceinture de sécurité vers 20h30. Le jeune homme n'a pas de papiers d'identité sur lui et les forces de l'ordre voient alors que ce véhicule est mis en surveillance par la PJ de Nantes dans le cadre d'un trafic de stupéfiants, nous indique le ministère de l'Intérieur.

Lire aussi

Le conducteur aurait alors forcé le barrage en effectuant une marche arrière et en percutant un CRS. Un des fonctionnaires aurait alors ouvert le feu, blessant mortellement le conducteur. Une version totalement contredite par des habitants du quartier, qui estiment qu'aucun agent n'a été percuté et que l'usage d'une arme à feu était injustifié.  

Des violences propagées dans d'autres quartiers

Si le calme est revenu à Breil peu après minuit,  les violences se sont ensuite propagées à plusieurs autres quartiers de Nantes, notamment à Malakoff et Dervallières. Là aussi, plusieurs bâtiments ont été dégradés et des immeubles incendiés, dont un centre paramédical situé dans un centre commercial et une mairie annexe, précise la police. Au total, près de 200 membres des force de l'ordre ont été mobilisés.

La situation s'est calmée dans la nuit mais les autorités craignent de nouveaux affrontements au cours de la journée. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary-sur-Mer : un homme de 30 ans retrouvé mort, deux personnes toujours recherchées

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

EN DIRECT - Covid-19 : Noël sans jauge, "c'est notre cap, notre objectif", assure Gabriel Attal

Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.