Nul en anglais ? Voici quelques précieux conseils pour vous perfectionner

Nul en anglais ? Voici quelques précieux conseils pour vous perfectionner

LANGUE VIVANTE - Dans un dernier classement publié par l’Institut Education First, la France figure très loin des meilleurs élèves en matière de maîtrise de l'anglais, étant classée 28e, juste derrière l'Estonie et les Philippines. Une fois adulte, comment rattraper son retard en anglais et se perfectionner ? Voici quelques conseils.

Les Français et l’anglais, ça n’a jamais été une grande histoire d’amour, notamment à l’oral. Selon le baromètre de l’Institut Education First en 2020, la France est absente du podium concernant la maîtrise de la langue de Shakespeare, trustée par les Pays-Bas, le Danemark et la Finlande. Notre pays se classe seulement 28e, derrière l’Argentine, l’Estonie et les Philippines, mais devant l’Italie, 30e, et l’Espagne, 34e. Mais comment expliquer ce blocage à l’oral ?

Toute l'info sur

Le 20h

Selon Annick Rivens Mompean, linguiste et directrice du centre de langues de l'université de Lille, si les Français ont autant de mal à s’exprimer en anglais, c’est parce qu’en grandissant, leurs oreilles se sont habituées aux sons français et n’entendent pas tous les sons anglais. "Prenez l’exemple d’un piano, c’est comme si on jouait sur une octave en français, et sur quatre en anglais. Donc, évidemment, il y a des sons qu’on n’entend plus", explique-t-elle.

Privilégier les podcasts et séries en anglais

Pour TF1, elle a accepté de livrer quelques conseils pour se perfectionner en anglais. "Il suffit de regarder son téléphone portable, on peut mettre la langue d’usage en anglais, changer la langue de son GPS également, ou écouter un petit podcast en anglais dans le métro. Et évidemment, maintenant, on peut regarder les séries en VO (ndlr : version originale)", conseille-t-elle, afin de réhabituer ses yeux et ses oreilles aux mots et sons anglais et enrichir son vocabulaire.

Lire aussi

Insister sur les mots en commun

Enfin, selon elle, il faut également insister sur les mots que le français et l’anglais ont en commun, qui représentent environ 40% des deux langues. "Tous les mots en 'tion' qui sont très transparents mais qui se prononcent différemment comme 'attention', 'Use your imagination', ou encore 'information'", développe la linguiste, qui met également en avant les nombreux mots du quotidien étant quasiment identiques, tels que "orange", "banana" pour banane, ou encore "carrot" pour carotte.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter