"On a mis 3 ou 4 minutes pour répondre" : comment les pompiers ont géré la panne des numéros d'urgence

"On a mis 3 ou 4 minutes pour répondre" : comment les pompiers ont géré la panne des numéros d'urgence

SOUS TENSION - Les centres d'appels d'urgence ont dû gérer une panne inédite mercredi soir. Il a fallu s'adapter et déclencher au plus vite de nouveaux numéros pour rester joignables.

Y a-t-il un pompier au bout du fil ? Des communications qui coupent ou des appels qui n’aboutissent pas. Mercredi soir, au centre d’appel départemental des Bouches-du-Rhône, le sang-froid des opérateurs a été mis à rude épreuve. Un incident technique chez Orange a entraîné de graves perturbations, entre 17 heures et minuit mercredi soir, sur les lignes dédiées aux numéros d’appel d’urgence. "Pour un appel précédent, on a mis 3 ou 4 minutes, en rappelant 7 fois, pour avoir enfin la personne au téléphone", témoigne un sapeur-pompier. 

Toute l'info sur

Le 13h

La population avait un numéro fixe à sa disposition pour joindre directement les centres de secours- Le colonel Pierre Bepoix, directeur adjoint du service d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône

Une situation d'urgence à laquelle il a fallu s'adapter, comme a pu le constater une équipe de TF1 qui s'est rendue sur place mercredi soir. "On ne sait pas trop ce qu’il se passe, c’est aléatoire. On fait ce qu’on peut avec les moyens et le peu d’informations que nous avons", lance un sapeur-pompier dans le reportage en tête de cet article. À cause de la panne, la conversation avec un homme dont la femme a fait un malaise vient de couper. L’opératrice tente en vain de le rappeler. "On a envoyé une équipe car on ne peut pas laisser ces gens sans agir", explique Virginie, adjointe chef de service au sein du centre d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône.

Des numéros de contournement à 10 chiffres ont été diffusés en urgence sur les réseaux sociaux. "La population avait un numéro fixe à sa disposition pour joindre directement les centres de secours et pouvait également se rendre directement sur place si besoin", précise le colonel Pierre Bepoix, directeur adjoint du service d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône. Des numéros de téléphones portables, avec plusieurs opérateurs pour assurer l’écoute, ont également été communiquées.

Lire aussi

Ce jeudi matin, la situation était quasiment revenue à la normale au centre d'appel d'urgence des Bouches-du-Rhône. "La situation s'est améliorée mais on reste très prudents", confie un responsable. C'est pourquoi les numéros supplémentaires resteront actifs jusqu'à vendredi. Les pompiers vont aussi faire le bilan de ces dernières heures sur d'éventuelles demandes de secours qui n'auraient pas abouti.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.