VIDÉO - Collier GPS, litière automatique... Les animaux ont eux aussi leurs objets connectés

VIDÉO - Collier GPS, litière automatique... Les animaux ont eux aussi leurs objets connectés

REPORTAGE – Gamelles connectées, chatières automatisées, colliers munis d’un GPS... Les accessoires pour animaux se numérisent. Le marché est en plein essor.

"Quand vous perdez votre chat, que vous ne savez pas où le trouver pendant cinq mois et demi… J’ai cherché dans tout le département, dans toute la France". Nathalie, a été traumatisée par la perte de l'un de ses chats. Alors, pour ne plus jamais revivre ça, cette habitante de Colombes, dans les Hauts-de-Seine, les suit désormais à la trace, comme le montre le reportage de TF1 ci-dessus.

Toute l'info sur

Le WE

 

Gaspard et Charly sont munis d’un GPS qui lui permet d’observer leur activité sur une application. "Je sais maintenant qu’il reste vraiment dans le coin", montre-t-elle, ajoutant, "vraiment ça me rassure". Ce dispositif lui permet aussi de faire sonner et vibrer le traceur, notamment à l’heure des repas. 

Un marché en plein essor

D’autres start-up, comme celle d’Amélie Caudron, proposent d’aller encore plus loin. Grâce à l'intelligence artificielle intégrée dans son application, elle connaît quasiment tout de la journée de son chien. "On est capable de savoir si l’animal a mangé, a couru, s’est gratté, a aboyé pour les chiens. Et on va trouver tout ça, jour par jour et pouvoir suivre dans le temps l’activité de l’animal", explique la directrice générale. Le coût du traceur GPS est à 119 euros avec trois ans d'abonnement inclus.

Certains sont prêts à dépenser des fortunes pour leurs animaux de compagnie. Ce marché en plein essor pourrait passer de deux à sept milliards d'euros d'ici à 2024 à l'échelle mondiale. Chatières, distributeurs d'eau, gamelles connectées, litières automatiques… certains produits peuvent dépasser les 400 euros. 

Mais ces objets ne sont-ils pas uniquement des gadgets ? Non pour le Dr. Thierry Bedossa, vétérinaire dans les Hauts-de-Seine. "Ces outils connectés, ils sont un atout énorme pour connaître les comportements de ces animaux, c’est une aide fondamentale et majeure pour détecter au plus vite les signes de mal-être, l’absence de bien-être et la mauvaise santé, les maladies", expose-t-il.

Lire aussi

En France, un foyer sur deux possède un animal de compagnie selon une enquête menée par la Fédération des Fabricants d’Aliments pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres animaux familiers et le bureau d’études Kantar. Environ quatorze millions de chats et près de huit millions de chiens, qui pourraient maintenant apprendre, comme nous, à vivre avec des objets connectés. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Hautement transmissible", le variant Omicron exige une "action urgente", selon le G7

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.