"On nous a volé sa mort" : traumatisé, il se bat pour les familles endeuillées par le Covid-19

"On nous a volé sa mort" : traumatisé, il se bat pour les familles endeuillées par le Covid-19

TÉMOIGNAGE - Encore sous le choc après le décès de son père des suites d'une infection au Sars-CoV-2 en novembre dernier, Laurent Frémont a fondé un collectif de soutien aux familles endeuillées.

Près de six mois après, la mort de Dominique est encore synonyme de "traumatisme profond" pour sa famille qui peine encore à réaliser. À 70 ans, ce chirurgien est décédé en novembre dernier d'une septicémie contractée lors de son hospitalisation liée au Covid-19 qui lui il a valu de passer 17 jours dans une clinique privée durant lesquels ses proches n'ont eu quasiment aucune nouvelle de lui.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

"Le médecin nous a dit : ne nous dérangez pas, n'appelez pas le service, on est très occupés", se souvient sa veuve dans un témoignage accordé à LCI ce jeudi, alors que la France s'apprête à franchir le cap des 100.000 morts du coronavirus. "Le problème des familles dans ce cas, c'est qu'on est à l'écart de tout", dénonce-t-elle.

"Un deuil impossible"

Dans le cas du décès de son époux, l'annonce "est tombée comme un coup de massue", explique celle à qui l'on a laissé penser que "tout va bien". Puis au choc de la disparition, s'est ajouté un autre traumatisme pour les proches de Dominique qui se sont heurtés au protocole sanitaire mis en place face au virus. "Les médecins cochent la case 'mise en bière immédiate' alors même que mon père n'était plus contaminé par le Covid", raconte Laurent Frémont, le fils du défunt. 

"Donc ça entraine tout simplement le fait que mon père soit placé sans être habillé dans une housse de plastique scellée donc à partir de ce moment-là on ne peut plus le voir", poursuit le jeune homme de 29 ans évoquant "un deuil impossible".

Lire aussi

"On ne l'a pas vu pendant son hospitalisation, on ne peut même pas le voir après son décès (...) on nous a volé sa mort et on nous a privés de ses derniers instants", déplore encore ce fils qui regrette "de ne pas avoir pu dire des choses que l'on voudrait surtout à la fin de sa vie". 

Avec sa mère, il a décidé de transformer sa douleur en combat au service des familles confrontées au virus, en créant un collectif qui milite pour un droit de visite aux patients hospitalisés. 

Découvrez la version podcast de l'émission "Brunet Direct"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : deux nouveaux morts en Israël après des tirs de roquettes depuis Gaza

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros passent à l'authentification forte

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Amandine Petit aux portes du top 10 de Miss Univers : "C’est un résultat assez incroyable"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.