Ourse tuée par un chasseur en Ariège : une cohabitation impossible ?

Ourse tuée par un chasseur en Ariège : une cohabitation impossible ?

Vingt-cinq ans après la réintroduction des ours dans les Pyrénées, la cohabitation reste difficile. Hier, en Ariège, un homme de 70 ans a été mordu par une ourse qui était avec ses petits. Il a finalement abattu l'animal.

Samedi 20 novembre, lors d'une battue aux sangliers, un chasseur se serait retrouvé seul face à une ourse et ses deux oursons et s'est fait mordre. Il a alors abattu l'animal et plaide la légitime défense.

Toute l'info sur

Le WE

"Le chasseur était en poste et il a vu arriver deux oursons et il n'a pas vu la femelle qui arrivait derrière lui, qui l'a immédiatement chargé, l'a attrapé aux jambes de manière très agressive et très sauvage, l'a traîné sur plus de quinze mètres dans le bois", raconte Jean-Luc Fernandez, président de la Fédération de chasse de l'Ariège.

La vie du chasseur n'est plus en danger. Une enquête judiciaire a été ouverte. Le sujet est très sensible. En Ariège, il y a une quarantaine d'ours brun, mais les habitants rencontrés déplorent une cohabitation difficile. "Il y a trop de problèmes, trop de rencontres", selon un senior.

Depuis leur réintroduction en 1996, les ours sont chaque année de plus en plus nombreux. Ils sont aujourd'hui une soixantaine dans le massif des Pyrénées. Et avec 16 naissances l'an dernier, c'est un record. Pour les défenseurs de l'ours, les chasseurs doivent apprendre à cohabiter avec l'animal.

TF1 | Reportage E. Despatureaux, P. Mislanghe, F. Guinle

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Hautement transmissible", le variant Omicron exige une "action urgente", selon le G7

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.