VIDÉO - Paris : il lui touche les fesses dans le métro, elle le filme et le fait fuir

Société
DirectLCI
AGRESSION SEXUELLE - Une utilisatrice du métro parisien a dénoncé, le 29 octobre dernier, l'agression sexuelle dont elle a été victime Gare de Lyon. Après avoir filmé le suspect et partagé les images sur les réseaux sociaux, une enquête est désormais ouverte pour retrouver l'agresseur. Les enquêteurs de la Sûreté régionale des transports recherchent également à savoir si l'homme mis en cause a commis d'autres faits similaires.

"T'inquiète pas, j'te filme connard...". L'image, filmée à la verticale dans les couloirs du métro parisien, tremble un peu. On y distingue pourtant clairement un homme, jean et manteau de cuir noir, qui se retourne de temps en temps. Derrière le smartphone, une jeune femme : Adélaïde, 35 ans, qui soupçonne cet homme de l'avoir agressée sexuellement en lui touchant les fesses.


"Je me suis mise à filmer parce qu'il m'a frôlée en me touchant les fesses et s'est retourné en me faisant un clin d'oeil", écrit-elle sur Twitter lundi 29 octobre. "Je lui ai sorti le MEGA evil look et je l'ai laissé marché devant moi en le filmant pour avoir une preuve", ajoute-t-elle. Résultat : chacun peut apercevoir cet homme déambuler dans les couloirs de la ligne 1, descendre sur le quai de la station Gare de Lyon, fixer Adélaïde pendant de longues secondes... avant de finalement rebrousser chemin. 

Une enquête est en cours

Sur Twitter, la trentenaire raconte comment elle a pris contact avec des contrôleurs à la station suivante, encore tremblante des quelques minutes passées qui viennent de s'écouler. En vain : on lui rétorque qu'elle aurait dû se manifester aux autorités directement sur les lieux de l'agression. 


Finalement, l'ampleur prise par son histoire sur les réseaux sociaux lui permet de rentrer en contact avec la sûreté régionale des transports, qui s'est manifestée auprès d'elle. Contactée par LCI, la brigade des réseaux Franciliens nous confirme qu'une enquête est ouverte concernant les faits dont Adélaïde a été victime. En parallèle, les enquêteurs effectuent une recherche sur d'autres faits, car une autre femme pourrait avoir été victime du même homme, le même jour, à la Gare de Lyon. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter