Pass sanitaire : est-il vraiment contrôlé ?

Pass sanitaire : est-il vraiment contrôlé ?

Depuis lundi, vous devez soit être vacciné, soit présenter un test négatif pour effectuer la plupart de vos activités quotidiennes. Que ce soit au café, au restaurant, dans les trains ou les avions, les contrôles de vos QR codes sont-ils systématiques ?

Vendredi 13 oblige, nous commençons par le café du coin pour remplir une grille de loto. “Pas besoin de pass sanitaire du côté tabac. En revanche, si je veux prendre mon café, il faut que je montre mon QR code”. Ici, les commerçants ne contrôlent que les clients qui restent sur place.

Toute l'info sur

Le WE

Pour le déjeuner, nous nous arrêtons dans ce premier restaurant. Nous prenons nos distances pour filmer. Ici, aucun contrôle, nous nous installons où bon nous semble. Un manquement qui pourrait coûter cher à ce restaurateur, jusqu’à 1 000 euros d’amendes et une fermeture administrative. Deuxième essai, un peu plus loin. Cette fois, on nous demande de présenter notre QR code, mais sans le scanner. Les contrôles semblent aléatoires, nos voisins de table n’ont pas tous eu la même expérience cette semaine.

Depuis lundi, certains de nos loisirs sont aussi contrôlés. À la fête foraine, impossible de monter sur un manège sans pass sanitaire. “Pour partir en week-end, nous allons prendre le train. Et à la gare, normalement, les contrôles sont obligatoires". Effectivement, s’il y a quelques contrôles, ils ne semblent pas systématiques.

Bilan de notre journée contrastée : notre pass a été contrôlé trois fois, aucune vérification dans deux cas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.