Pass sanitaire : journée de mobilisation

Pass sanitaire : journée de mobilisation

Une nouvelle journée de mobilisation contre le pass sanitaire. De Marseille à Paris, en passant par Rennes, 161 000 personnes ont manifesté. Toutes ont redit leur opposition à cette mesure gouvernementale qu'elles continuent de juger liberticide.

Plus de 2 000 personnes sous les parapluies à Rennes selon la préfecture, c'est deux fois plus que samedi dernier. Globalement sur la France entière, la mobilisation contre le pass sanitaire s'est accrue. À Paris, trois manifestations distinctes : une au Trocadéro à l'appel de Florian Philippot, l'ex-numéro 2 du Rassemblement national. Puis ce cortège au départ de la place de la Bastille organisé notamment par des Gilets jaunes. “Nous ne sommes pas contre la vaccination, pas du tout bien au contraire. Nous sommes contre le pass sanitaire, nous ne voulons pas créer différentes catégories de citoyens”.

Toute l'info sur

Le WE

Le long du parcours, des personnels soignants et d'autres de la restauration, qui rejettent l'obligation de se vacciner pour pouvoir travailler. “La liberté du choix, elle est où ? Je n’ai pas envie de me faire vacciner, donc je me vaccine ou alors j'arrête de travailler”. Ils étaient 2 500 dans la rue à Perpignan d’après la préfecture. Des manifestants pour certains hostiles aux médias. Nos journalistes ont été régulièrement pris à partie toute la journée. Insultée, poursuivie puis visée par des cailloux, notre équipe a dû partir.

À Paris, quelques heurts ont éclaté en fin de cortège. Des gaz lacrymogènes et des canons à eau ont dispersé les manifestants, qui avaient pour certains réussi à rejoindre les Champs-Élysées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.