Pass sanitaire : les lieux de loisirs et de culture s’inquiètent

Pass sanitaire : les lieux de loisirs et de culture s’inquiètent

COVID-19 - Le pass sanitaire va devenir le document incontournable dès le 21 juillet si vous avez plus de douze ans. Il faudra avoir été vacciné ou présenter un test négatif pour accéder à un spectacle, un parc d'attractions, un concert ou un cinéma.

La mesure est diversement appréciée par les amoureux des salles obscures. "On n'a pas besoin de ça, surtout les petits cinémas" ; "C'est une mesure liberticide tout simplement. Je ne vois pas le rapport entre la vaccination et le cinéma", affirment certains. Même inquiétude chez les exploitants de cinéma. Ce mardi matin, aucun d'eux ne sait comment s'organiser. "Qu'est-ce qu'on fait des gens qui travaillent et qui ne sont pas vaccinés ? Est-ce qu'on les renvoie chez eux ? Comment est-ce qu'on trie des spectateurs qui sont déjà peu nombreux en ce moment ?", fustige une professionnelle.

Toute l'info sur

Le 13H

L'incertitude est également partagée par certains clients des fêtes foraines. Ils ne comprennent pas cette obligation. "Je pense que c'est une bêtise dans le sens où on est tous responsables. On peut tous mettre un masque. Le vaccin doit être un choix personnel". Pour David Cohen, l'imposition du pass sanitaire risque de faire fuir les clients. Pour ne pas pénaliser son activité et le contrôler efficacement, il a prévu d'embaucher un salarié.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.