Pass sanitaire et tests : les règles changent ce vendredi

Pass sanitaire et tests : les règles changent ce vendredi

COVID-19 - Les tests PCR et antigéniques octroyant un pass sanitaire valide ne seront plus remboursés à partir de ce vendredi 15 octobre pour les personnes non vaccinées ne disposant pas d'une ordonnance. Les autotests, quant à eux, ne permettront plus d'obtenir le fameux sésame.

Pour les personnes non vaccinées, disposer d'un pass sanitaire valide sera désormais plus compliqué. Et notamment pour les salariés devant le présenter sur leur lieu de travail. Car si les personnes vaccinées et celles qui sont mineures continueront d'être remboursées de leurs tests après ce vendredi 15 octobre, les autres devront fournir une ordonnance médicale, prescrite uniquement en cas de symptômes ou d'opération chirurgicale prévue.

Dès lors, ceux dont les tests ne seront plus remboursés devront passer à la caisse : un test PCR leur coutera 43,89 euros, et un antigénique 22 euros en laboratoire ou 25 euros à la pharmacie, et 30 euros s'il est réalisé un dimanche.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

C'est le cas pour Jordan, qui travaille à temps partiel. "Je suis dans le massage bien-être et je donne des formations. C'est normal et primordial pour moi de faire un test PCR", explique-t-il à TF1 dans la vidéo en tête de cet article. Le jeune homme doit justifier d'un test par semaine. Un rapide calcul permet d'établir que cela représentera pour lui environ 176 euros par mois.

"Je vais devoir payer"

Une autre personne, une jeune femme interrogée par TF1, explique qu'elle était habituée à effectuer des tests pour prendre les transports en commun. "J'aurais bien aimé, au moins, avoir la possibilité et la liberté de choisir. Malheureusement, ce n'est pas le cas, donc je vais devoir payer", nous dit-elle.

Lire aussi

Si le gouvernement change son fusil d'épaule à partir du 15 octobre, c'est qu'il veut faire la chasse aux tests dits "de confort". Dans son viseur, les personnes ayant refusé la vaccination et continuant à se faire dépister pour disposer d'un pass sanitaire valide. 

Une pharmacienne de Caen (Calvados), Catherine Dubosq, nous précise ainsi que les patients effectuant des tests antigéniques dans son officine sont "souvent des personnes qui veulent aller au restaurant ou au bar".

Une précision toutefois : pour les personnes cas contact, vaccinées ou non, le test sera remboursé sur présentation du SMS de l'assurance-maladie.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.