Peut-on perdre son pass sanitaire si on refuse la troisième dose de vaccin anti-Covid ?

Peut-on perdre son pass sanitaire si on refuse la troisième dose de vaccin anti-Covid ?

PRATIQUE - Chaque soir, le JT de TF1 se penche sur les interrogations des téléspectateurs dans sa rubrique "Le 20H vous répond". Au menu : la troisième dose de vaccin et le télétravail.

Depuis le début de la crise sanitaire, le JT de TF1 passe chaque soir au crible les interrogations des téléspectateurs dans "Le 20H vous répond". Au menu du jour : peut-on perdre son pass sanitaire si on refuse la 3e dose de vaccin contre de Covid ? Les personnes vulnérables doivent-elles impérativement revenir travailler en entreprise ? L'employeur doit-il rembourser les frais de transport pour revenir sur le site ? Garance Pardigon répond à ces questions, sur le plateau de Gilles Bouleau, dans la vidéo en tête de cet article. 

Peut-on perdre son pass sanitaire si l'on refuse de faire la troisième dose de vaccin contre le Covid ?

Non, même si vous êtes éligible à une troisième dose, vous ne perdrez pas votre pass sanitaire. Ce rappel sera simplement précisé sur votre certificat, qui mentionnera le nombre d'injections et le type de vaccin. À noter que seuls ceux à ARN messager peuvent donner lieu à un rappel et que, pour l'heure, celui-ci ne s'adresse qu'aux plus de 65 ans et aux porteurs de comorbidités. 

Les personnes vulnérables doivent-elles impérativement revenir travailler en entreprise ?

Il peut leur être proposé de revenir sur place. Le Haut conseil de la santé publique y est favorable puisque ces personnes ont été les premières à être vaccinées. Pour autant, leur employeur ne peut pas leur imposer un retour au bureau. En cas de litige, c'est à la médecine du travail de statuer. 

Toute l'info sur

LE 20H VOUS RÉPOND

 Avec la généralisation du télétravail, j'ai déménagé à la campagne. Mon employeur doit-il me rembourser mes frais de transports et d'hébergement pour revenir travailler  dans l'entreprise ?

Oui, contre toute attente, un salarié vient d'obtenir gain de cause auprès de la Cour de cassation. Il a déménagé à 700 km de son lieu de travail et a obtenu le remboursement de son abonnement SNCF. La décision s'appuie sur deux éléments : non seulement l'employeur a l'obligation de participer aux frais de transports mais aussi le salarié est libre de choisir son lieu de résidence tant qu'il respecte ses horaires de travail. 

Les questionnements restant nombreux, cette rubrique continuera d'accompagner le public tout au long de cette période. Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser sur les réseaux sociaux avec le hashtag #le20HVousRepond, ou directement par mail à une adresse dédiée : le20Hvousrepond@tf1.fr.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Perpignan : une jeune femme meurt après être restée enfermée dans une voiture en plein soleil

EN DIRECT - Primaire des écologistes : Yannick Jadot investi candidat à la présidentielle

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 8 millions de Français éligibles à la vaccination n'ont reçu aucune dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.