Pillages et violences en Guadeloupe : le couvre-feu pour l'instant inefficace

Pillages et violences en Guadeloupe : le couvre-feu pour l'instant inefficace

La Guadeloupe restait samedi en proie à de vives tensions malgré le couvre-feu instauré la veille par le gouvernement. Les anti-pass se sont livrés à des pillages qui ont dégénéré. Le gouvernement a annoncé l'envoi des hommes du GIGN et du Raid.

Ce samedi matin, dans la vidéo en tête de cet article, voici l'état dans lequel les gérants de ce supermarché ont retrouvé leur magasin. C'est le résultat d'une nouvelle nuit de pillage dans la plus grande commune de l'île, Pointe-à-Pitre. Malgré le couvre-feu instauré la veille entre 18h et 05h, une vingtaine de boutiques ont été vandalisées, notamment des bijouteries et des agences bancaires.

Toute l'info sur

Le WE

Depuis leur balcon, les habitants ont aussi entendu des coups de feu. Des tireurs ont visé une voiture de la gendarmerie sans faire de blessés. Mais ces violences se sont étendues à d'autres communes de la Guadeloupe particulièrement au Gosier, à Saint-François et à Petit-Bourg. Dans certains quartiers, des véhicules et des maisons ont été incendiés.

31 personnes ont été interpellées en fin de journée. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, au sortir d'une cellule de crise ce samedi, a annoncé l'arrivée ce soir des 200 policiers et gendarmes qu'il avait promis ainsi que l'envoi entre dimanche et lundi des 50 membres du GIGN et du Raid.

TF1 | Reportage Y. Hentgen

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.