Plus de pass sanitaire dans les centres commerciaux, la "bonne nouvelle" qui surprend le Nord

Plus de pass sanitaire dans les centres commerciaux, la "bonne nouvelle" qui surprend le Nord

COVID-19 – Dans le Nord, la préfecture a décidé que le pass sanitaire ne serait plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés. Un choix qui surprend mais soulage clients et commerçants.

"On n’a pas besoin de votre pass sanitaire", apprend un agent de sécurité à un client brandissant spontanément son smartphone pour afficher son QR Code. Nul doute que cette scène, tournée par TF1 dans le centre commercial Lillenium, s'est reproduite ce mercredi matin dans les 18 autres lieux de shopping de plus de 20.000 mètres carrés du Nord dans lesquels le pass sanitaire devait devenir obligatoire à partir de mardi. Mais la mesure n'est finalement pas entrée en vigueur : la préfecture du département l'a suspendue au vu de "l'évolution sanitaire sous la forme d'un plateau descendant".  

Toute l'info sur

Le 13H

Ce mercredi matin, la nouvelle était plutôt bien accueillie par les clients interrogés par TF1. Et surtout par les non-vaccinés. "J'ai prévu de me racheter des chaussures, maintenant je peux", se réjouit ainsi Rémi en arpentant les allées de Lillenium. D'autres regrettent néanmoins la confusion autour des mesures sanitaires : "Une fois, il faut un pass sanitaire, une fois, il n’en faut pas…"

De leur côté, les directeurs de ces établissements auraient tout de même aimé être avertis plus tôt, car ils n’ont appris la suspension de la mesure que la veille au soir alors qu'ils avaient pris les devants pour l'appliquer. Ils se réjouissent cependant car le spectre d'une baisse de fréquentation engendrée par le pass sanitaire s'éloigne.

On va profiter de chaque jour sans pass et s’il le faut, on sera prêt - Juliette Schollier, directrice du centre commercial Lillenium

Pas de contrôle du pass sanitaire, c’est une économie de 40.000 euros par mois pour Juliette Schollier, directrice de ce centre commercial nordiste. "Évidemment, pour nous, c’est une très bonne nouvelle, pour les commerçants aussi. Pour l’instant, on va profiter de chaque jour sans pass et s’il le faut, on sera prêt", assure-t-elle. 

Chez les commerçants, la pression retombe. "J’ai une cliente qui m’avait dit 'on se revoit dans très longtemps, je n’ai pas de pass sanitaire'. Elle est revenue hier soir en disant 'je suis contente, je peux revenir', et du coup je pense qu’on va garder beaucoup de clients qui ne sont pas vaccinés", sourit la vendeuse d'un magasin.

La préfecture indique toutefois que "dans l’hypothèse où l’évolution de la circulation virale serait défavorable, la prise de mesures supplémentaires, dont le pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés, redeviendrait d’actualité", tout en promettant que la mesure serait annoncée avec plusieurs jours d’avance. En effet, le taux d’incidence se stabilise dans le département avec 180 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants. Au-delà de 200, le pass sanitaire sera rétabli. 

Le pass suspendu dans les centres commerciaux des Yvelines

Plus besoin non plus de pass sanitaire dans les centres commerciaux des Yvelines. Là, c'est le tribunal administratif qui a suspendu mardi l’arrêté préfectoral imposant le QR code dans les quatorze centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carré du département. La mesure n’aura été effective que durant deux jours. 

Lire aussi

Pour le tribunal, l’arrêté ne prévoyait pas "les conditions garantissant l’accès des personnes ne disposant pas de pass sanitaire aux établissements commercialisant des biens de première nécessité situés dans l’enceinte de ces magasins et centres". Des décisions qui pourraient faire écho dans d’autres départements. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.