Dupond-Moretti sur LCI : "Les gens qui viennent gueuler, hurler, ne sont pas obligés d’aller voir" Cantat

COUP DE GUEULE - Invité de LCI ce mercredi soir, l'avocat Eric Dupond-Moretti s'est exprimé sur le retour sur scène de Bertrand Cantat, et les manifestations qui accompagnent ses déplacements. "Je ne comprends pas l’hystérisation autour de cette histoire. Les gens qui viennent gueuler, hurler, ne sont pas obligés d’aller le voir. Personne ne les oblige à entendre Cantat" a-t-il déclaré.

Les passions se déchaînent autour des concerts de Bertrand Cantat. Mardi à Grenoble, l'ancien leader de Noir Désir a été accueilli par des cris d'"assassin !" et son concert à Istres, prévu vendredi, a été annulé. Dans la journée, Samuel Benchetrit, ancien compagnon de Marie Trintignan, avait exprimé sur LCI son indignation de voir Bertrand Cantat ainsi "réapparaître". 


Interrogé mercredi soir sur LCI sur le cas du chanteur, l'avocat Eric Dupond-Moretti (qui n'a jamais travaillé sur l'affaire Cantat-Trintignant) a déclaré : "D’abord, je comprends ce que dit Samuel Benchetrit. Il est victime et vous ne pensez quand même pas qu’il va dire des choses aimables à propos de l’artisan de son malheur. En revanche, qu’il y ait des associations, des journalistes pour prendre fait et cause et dire ce que nous devons faire, ça me parait impossible." 

Il s’avère que Cantat, qu’on le veuille ou non, n’a pas bénéficié d’une impunité." Eric Dupont-Moretti

"Il s’avère que Cantat, qu’on le veuille ou non, n’a pas bénéficié d’une impunité ; il a été condamné. Il a été remis en liberté par un juge de l’application des peines. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Lui interdire de se réinsérer ? Lui interdire de faire son métier ? L’assigner à un autre métier ? Lequel ? Boucher-charcutier ? Boulanger ? Un métier plus anonyme encore ? C’est un artiste" a-t-il ajouté.


"Moi, je ne vais pas vous dire si vous devez aller voir Cantat ou si vous ne devez pas aller le voir. Mais que personne ne me dise ce que j’ai à faire. Je comprends la réaction de la famille, je ne comprends pas l’hystérisation autour de cette histoire. Les gens qui viennent gueuler, hurler, ne sont pas obligés d’aller le voir. Personne ne les oblige à entendre Cantat" a conclu Eric Dupond-Moretti.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bertrand Cantat, l’impossible retour ?

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter