VIDÉO - Pollution à Paris : pas de circulation alternée lundi mais peut-être mardi

DirectLCI
POLLUTION - Bien qu'un nouveau pic de pollution soit attendu ce lundi à Paris, la préfecture de police a décidé de ne pas mettre en place la circulation alternée dans la capitale. Cette mesure pourrait cependant intervenir mardi.

La préfecture de police a tranché. Selon Christophe Nadjovski adjoint à la mairie de Paris chargé des transports et de l'espace public, il n'y aura pas de circulation alternée en Ile-de-France ce lundi. L'élu précise qu'une demande sera formulée pour la journée de mardi si "un nouveau pic de pollution est observé". La mesure était réclamée depuis plusieurs jours par la maire Anne Hidalgo ainsi que par la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse. "Ce que je regrette c’est la préfecture de police et le préfet, décisionnaires en la matière, n’aient pas accéder à notre demande de procédure automatique. Il faut absolument que l’on prenne nos responsabilités (...) On se sent bien seuls. La région ne nous a pas soutenue. Je suis décu et en colère face à l’attentisme", explique l'adjoint à la mairie de Paris, au micro de LCI. 


La préfecture indique cependant que si "les prévisions pointent de nouveau un dépassement du seuil d’information

recommandation (...) pour la journée du mardi 6 décembre, le Préfet mettra en place la circulation alternée mardi à Paris et dans 22 communes de la petite couronne".


La décision de ne pas recourir à la circulation alternée a été prise malgré les prévisions d'Airparif, l'association de surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France, qui prévoit un taux de pollution "élevé" à partir de ce lundi. "Compte-tenu des prévisions météorologiques, des concentrations en particules soutenues sont de nouveau attendues dès lundi", précise le communiqué d'Airparif.

Privilégier le covoiturage, réduire de 20 km/h la vitesse...

Dans son communiqué, la préfecture de police recommande tout de même aux Franciliens de continuer à limiter les déplacements en voiture, de privilégier le covoiturage, de réduire de 20 km/h la vitesse sur toutes les portions d'autoroutes, voies rapides, routes nationales et départementales d'Île-de-France, et de ne pas utiliser le chauffage individuel au bois d'appoint ou d'agrément.


De son côté, la mairie reconduira ce lundi les mesures de gratuité du stationnement résidentiel, du Vélib et d'Autolib. La région envisageait quant à elle la gratuité des transports. Une journée de gratuité des transports en commun en Ile-de-France coûte quatre millions d'euros, précise cette dernière.

En vidéo

Particules fines et pics de pollution, le pourquoi du comment

En vidéo

Pic de pollution à Paris : la tour Eiffel noyée sous un épais nuage

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter