VIDÉO - Pour la presse anglaise, l'évacuation de la "jungle" s'est faite dans le "chaos"

VIDÉO - Pour la presse anglaise, l'évacuation de la "jungle" s'est faite dans le "chaos"

REVUE DE PRESSE - L'évacuation du camp de migrants de Calais a commencé lundi. Si cette première journée a été calme, des heurts ont opposé, la veille, plusieurs migrants à des policiers.

Au lendemain du premier jour d'évacuation de la jungle de Calais, la presse des deux côtés de la Manche est divisée sur la tournure que prennent les événements. Côté français, les médias affirment que la prise en charge des migrants s'est faite dans le calme. Côté britannique, on évoque le "chaos" de cette évacuation en montrant des heurts qui ont eu lieu la veille, dans la nuit de samedi à dimanche.

Toute l'info sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

Lire aussi

    Le journal socialiste Morning Star est ainsi centré sur le sort des mineurs isolé qui vivaient dans la "jungle", tandis que le Daily Mail, au positionnement conservateur, insiste sur la somme payée par le gouvernement britannique pour assister la France dans l'évacuation : 36 millions de livres, soit 40 millions d'euros. 

    En vidéo

    JT 13H - "Jungle" de Calais : des migrants entre espoirs et doutes

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - "Limiter les interactions sociales", vaccination des 5-11 ans... les annonces pour faire face à la 5e vague

      Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

      Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

      Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

      Protocole sanitaire de niveau 3 à l'école primaire : ce que ça change

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.