Se faire vacciner sur son lieu de vacances, ce sera possible cet été ?

Se faire vacciner sur son lieu de vacances, ce sera possible cet été ?

COVID-19 - 18,9 millions de Français ont reçu à ce jour une première dose de vaccin, soit un adulte sur trois. La question de la deuxième dose va se poser, car dans deux mois commencent les vacances d'été. Quelles seront les règles ?

Cet été, entre deux baignades, vous envisagerez peut-être un détour par un centre de vaccination. Cela sera-t-il possible ? En principe, oui, que ce soit la première ou la deuxième dose, on peut se faire vacciner sur son lieu de vacances. Mais si c'est techniquement possible, ce n'est pas recommandé par le ministère de la Santé. "La règle, c'est que la deuxième dose a lieu dans le centre où on a fait sa première injection. Pour ne pas déstabiliser le système d'allocation des doses", a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

Dans le centre de vaccination des Sables-d'Olonnes (Vendée) où se rend TF1 dans le reportage ci-dessus, on craint déjà les problèmes logistiques. "Quand on s’inscrit, on prend la première dose, mais on réserve aussi pour la seconde. Et ces inscriptions sont liées à un centre. Quand on doit faire 8/000 à 10.000 injections en une semaine, on rentre assez vite dans un casse-tête assez compliqué à gérer", s'inquiète Yann-Yves Biffet, son responsable administratif.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Mais y aura-t-il assez de doses ? Le gouvernement prévoit d'attribuer plus de vaccins aux  zones touristiques, pour ceux qui n'auraient pas d'autres solutions que de recevoir leur seconde dose sur leur lieu de vacances. Aux Sables-d'Olonnes, la population est multipliée par cinq pendant l'été. Le centre visité par TF1 possède onze tentes, et peut encore accroître sa capacité de vaccination. 

À noter que désormais, les kinésithérapeutes et les secouristes de la Croix-Rouge peuvent eux aussi vacciner. 6.000 de ces derniers pourront être mobilisés cet été.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Retrait de Félizia en Paca : Muselier salue la "décision républicaine" de l'écologiste

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

EN DIRECT - JO de Tokyo : 10.000 spectateurs maximum autorisés sur les sites de compétition

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.