"Coup de pouce vélo" : les Français ont largement profité de l'aide de 50 euros

"Coup de pouce vélo" : les Français ont largement profité de l'aide de 50 euros

SUCCÈS - La possibilité de bénéficier d'une prime pour faire réparer sa bicyclette a pris fin cette semaine. Avec un bilan largement positif.

C'est une véritable réussite. Près de 2 millions de vélos ont été réparés dans le cadre du "coup de pouce" gouvernemental lancé en mai 2020, selon la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). Ce forfait de 50 euros, pris en charge par l'État pour faire réparer sa bicyclette, a pris fin ce mercredi 31 mars. Face au succès de l'opération, le gouvernement a prolongé ce coup de pouce à deux reprises avec le double objectif de répondre aux défis sanitaires et environnementaux. 

Toute l'info sur

Le 20h

"Un objectif de 300.000 réparations, un résultat proche de 2 millions !", s'est félicitée la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili sur Twitter, pour une enveloppe globale de 100 millions d'euros au lieu de 20 millions prévus initialement. "Pistes cyclables, aides à l’achat : nous continuerons à soutenir la petite reine !", ajoute-t-elle. 

80% d'interventions "coup de pouce" fin mars

Freins réparés, vitesses révisées, pneus changés... Depuis le lancement de la prime, les riverains délaissent les transports en commun au profit du deux roues. Les réparateurs n'ont pas vu leur boutique désemplir depuis le printemps dernier. "Les gens ne faisaient qu'entrer et sortir", relate Frédéric Boulanger, association Opale Vélo Services dans le reportage en tête d'article. "Je roule tous les jours avec", poursuit un cycliste urbain. "Je vois de plus en plus de monde qui roule à vélo. Ça me fait chaud au cœur."

À mesure que la fin de l'opération approchait, de nombreux réparateurs ont même affiché complet. "Les Français ont procrastiné", indique Cyclofix, start-up de réparation de vélo. "Nous sommes passés de 40% d'interventions "coup de pouce" début février à 80% fin mars. Beaucoup de cyclistes se sont activés à la dernière minute pour remettre leur vélo en état avant la fin du dispositif."

Les collectivités ont également soutenu cette initiative. "En six mois, on a créé 11,7 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires", se félicite la maire de Calais Natacha Bouchart. Mais aussi en offrant aux habitants une aide supplémentaire de 100 euros pour l'achat d'un vélo classique et de 150 euros pour un vélo électrique.

Lire aussi

Outre ce coup de pouce, le plan de relance présenté en 2020 par le gouvernement prévoit une enveloppe de 200 millions d'euros en faveur du vélo, dont 100 millions seront délégués aux régions, afin d'équiper notamment 1000 gares en stationnements sécurisés et de réaliser 600 projets de pistes cyclables en deux ans. 

Découvrez notre podcast "Impact Positif"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Devant l’urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d’avance, l’audace de croire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont ce que l’on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

REVIVEZ - La famille royale et le Royaume-Uni ont rendu un dernier hommage au prince Philip

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Lire et commenter