Proxénètes des cités : l'enfer de jeunes filles mineures

Proxénètes des cités : l'enfer de jeunes filles mineures

DOCUMENT – Des proxénètes d'une vingtaine d'années, des prostituées parfois mineures. Une violence physique et psychologique inouïe. Découvrez ce document exclusif sur le proxénétisme dans les cités.

Des femmes, parfois des mineures dont le corps est à vendre, on en trouve des milliers sur Internet. Vulnérables ou attirées par de l'argent apparemment facile, elles prétendent toutes être volontaires et avoir plus de 18 ans. Sur certains sites de petites annonces, leurs publications sont facilement accessibles et sans équivoque. L'activité pourrait rapporter jusqu'à 1 500 euros par jour.

Toute l'info sur

Sept à huit

Mais en réalité, ces jeunes femmes parfois mineures seraient sous la coupe d'anciens petits délinquants reconvertis proxénètes. C'est dans les banlieues, les gares ou les foyers sociaux qu'ils recrutent leurs mains-d'oeuvre. Des prostituées qui reçoivent dans des appartements loués pour l'occasion ou des hôtels bon marché. Un business très lucratif, un phénomène d'ampleur que les policiers appellent "le proxénétisme des cités".

Découvrez dans ce document exclusif le calvaire de toutes jeunes prostituées qui souvent se laissent entrainer dans cette activité sans en mesurer les risques. Une enquête exclusive sur la prostitution en cité. Elles n'ont pas 20 ans et enchainent les passes dans les hôtels des banlieues. Notre équipe a recueilli le témoignage de très jeunes filles contraintes à se prostituer et celui de certains proxénètes à peine plus âgés que leurs victimes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter