Quand les masques, les contrôles et les jauges reviennent en ville

Quand les masques, les contrôles et les jauges reviennent en ville

Les contaminations au Covid-19 continuent de monter de jour en jour en France. Les premiers marchés de Noël posent un cas de conscience aux autorités. Certains maires ont décidé de prendre les devants.

En Ardèche ce soir, ces policiers se sont joints à l'animation loto organisé par la mairie. La préfecture veut intensifier ses contrôles du pass sanitaire et du port du masque à l'heure où le taux d'incidence bondit dans le département et où le taux de vaccination est inférieur 2 points au reste du pays.

Toute l'info sur

Le WE

Le pass sanitaire est aussi de rigueur pour accéder à la foire aux santons de Marseille. Cet après-midi pour la première journée, la foule était au rendez-vous. Même si certains, dans la file d'attente, se sont fait avoir : “Je n’ai pas du tout mon pass. C'est en plein air ! Je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas rentrer”. Difficile également de comprendre la restriction pour les santonniers. “Vous savez bien aussi que moi qu'il y a des supermarchés aujourd'hui qui ne demandent pas le pass sanitaire et où les gens sont beaucoup plus nombreux”.

Au marché de Noël de Lille, en plus du masque et du pass sanitaire, la jauge a été réduite à 2 500 personnes. Pour les commerçants, c’est d'accord tant que le marché ne ferme pas. “On croise les doigts, on espère que les chiffres vont rester comme ils sont actuellement. Même si ça a tendance à augmenter, on espère que ça n'ira pas plus loin”. Tous ont à l'esprit les marchés de Noël de Bavière en Allemagne, qui ont été annulés à cause du Covid. Pour ne pas en arriver là au Touquet, les policiers municipaux usent de leur arme la plus efficace : le paquet de masques. Depuis vendredi, il est obligatoire sur le marché et dans certaines rues de la ville.

À Celles-sur-Durolle dans le Puy-de-Dôme, les mesures de prévention n'ont pas suffi. Cotillon et boule à facettes au placard, le traditionnel dîner dansant organisé par la mairie pour les personnes âgées est annulé. Le repas devient à emporter. Mais les pistes de ski, elles, peuvent rouvrir. Premières sensations de glisse de l'année dans les Pyrénées après deux saisons annulées. Le port du masque obligatoire dans les files d'attente et les télécabines est plutôt respecté.

TF1 | Reportage D. Sitbon, P. Lefrançois, C. Buisine, C. Chevreton, E. Vincent, O. Danjou, E. Nappi, H. Leveque, H.P Amar, T. Chartier, G. Roger, F. Jolfre

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.