Rave party à Lieuron : pourquoi l'intervention des policiers a-t-elle tardé ?

Rave party à Lieuron : pourquoi l'intervention des policiers a-t-elle tardé ?

Le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, une rave party a débuté à Lieuron, en Bretagne. L'on se demande alors comment une telle fête a pu se tenir alors que les rassemblements de ce type sont interdits.

En ce qui concerne l'affaire de la rave party à Lieuron, il faut tout d'abord noter que les forces de l'ordre ont rencontré plusieurs difficultés, en premier lieu celle de retrouver sa localisation. Les gendarmes avaient en effet plusieurs pistes : en Ille-et-Vilaine, dans le Morbihan, ou encore en Loire-Atlantique. Alors, ils ont dû répartir leur effectif.

Toute l'info sur

Le WE

Jeudi soir ils n'étaient environ que 200 gendarmes sur place lorsque sont arrivés des centaines de véhicules de fêtards bien décidés à s'installer. Face à la situation, les forces de l'ordre se sont laissés débordées. Elles ont essayé d'intervenir mais ont subi des tirs de projectiles. Trois gendarmes ont été légèrement blessés et un véhicule a été incendié.

L'ordre a donc été donné de se replier et de se contenter de filtrer les axes routiers pour éviter que de nouveaux fêtards viennent sur les lieux. Le commandant a précisés qu'il était difficile d'intervenir de nuit surtout lorsque les jeunes sont en état d'ébriété.

En ce qui concerne l'affaire de la rave party à Lieuron, il faut tout d'abord noter que les forces de l'ordre ont rencontré plusieurs difficultés, en premier lieu celle de retrouver sa localisation. Les gendarmes avaient en effet plusieurs pistes : en Ille-et-Vilaine, dans le Morbihan, ou encore en Loire-Atlantique. Alors, ils ont dû répartir leur effectif.

Jeudi soir ils n'étaient environ que 200 gendarmes sur place lorsque sont arrivés des centaines de véhicules de fêtards bien décidés à s'installer. Face à la situation, les forces de l'ordre se sont laissés débordées. Elles ont essayé d'intervenir mais ont subi des tirs de projectiles. Trois gendarmes ont été légèrement blessés et un véhicule a été incendié.

L'ordre a donc été donné de se replier et de se contenter de filtrer les axes routiers pour éviter que de nouveaux fêtards viennent sur les lieux. Le commandant a précisés qu'il était difficile d'intervenir de nuit surtout lorsque les jeunes sont en état d'ébriété.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : la campagne pour la dose de rappel débute ce samedi

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.