Jeûner, est-ce vraiment bon pour la santé ?

Jeûner, est-ce vraiment bon pour la santé ?

TENDANCE - Suivre un régime où seuls les bouillons et les tisanes sont autorisés, de plus en plus de personnes s'y adonnent. Mais que vaut cette technique de détoxification du corps ?

Quand on fait un jeûne, on ne mange rien ou presque. Pas très appétissant, me direz-vous ! Et pourtant, cette pratique compte de plus en plus d'adeptes. Le 20H de TF1 suit dans la vidéo en tête de cet article un groupe de Parisiens qui tente l'expérience pour la première fois. Ils ont le ventre vide depuis trois jours, et jusque-là, tout le monde tient le coup. Au menu, ils ne disposent que de bouillons de patates douces. Et ils sont ravis : "On apprécie notre bouillon du soir", lance tout sourire une participante dans la vidéo en tête de cet article.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Lors de cette expérience, personne n'est venu perdre des kilos. C'est paradoxal, mais les jeûneurs n'ont qu'un seul but : se ressourcer. "On a beaucoup de personnes qui viennent pour des moments clés, des moments charnières de leur vie, des changements de vie parce que c'est un vrai temps pour elles. Quand on jeûne, on dit qu'il y a les idées, le mental qui vont se décanter. Ça va amener à une clairvoyance", explique Guillaume Charroin, organisateur des séjours détox "Clairière et canopée".

Plus efficace, le jeûne intermittent

Jeûner vide peut-être la tête, mais l'impact se voit surtout sur le corps. Quand on cesse de manger plusieurs jours, il brûle les sucres puis les graisses. Plus dangereux, après une semaine, il mobilise les protéines pour nourrir le cerveau. Le jeûne permet-il alors de se purifier ? D'après le Dr Patrick Serog, médecin nutritionniste, la réponse est non. "Notre corps se purifie tous les jours par le foie et les reins. Ce sont les deux organes qui nous sont attribués pour nous détoxifier. L'image que nous avons dans notre tête en faisant le jeûne (éliminer toutes les impuretés qui nous parasitent) est évidemment une illusion", dit-il.

L'autre pratique de plus en plus répandue est le jeûne intermittent. Miguel s'y adonne depuis deux ans. Il peut manger sur une période de huit heures puis n'avalera rien pendant seize heures. En clair, il saute un repas. "Sauter le petit-déjeuner, ce n'est pas problématique, j'ai juste à m'y habituer et dans ma vie de tous les jours, ce n'est pas du tout contraignant", témoigne-t-il.

Le jeûne intermittent est plus facile à réaliser. Sur la durée, il peut même se révéler efficace, comme l'indique le Dr Jean-Michel Cohen, médecin nutritionniste. "Le jeûne intermittent n'est rien d'autre qu'une abstinence alimentaire sous 16 heures, ce que certains d'entre nous font de temps en temps sans s'en rendre compte. Et on s'est rendu compte que ça accélérait ou ça mobilisait plus vite et plus fort les graisses", admet-il.

Lire aussi

Finalement, qu'importe le jeûne que vous allez pratiquer, le plus important reste de consulter son médecin pour s'assurer d'être en bonne santé avant de démarrer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 19.600 nouveaux cas en 24h, forte hausse des hospitalisations

EN DIRECT - JO de Tokyo : la Vénézuélienne Yulimar Rojas fait tomber le record du monde du triple saut

Paris : la policière victime d'un grave accident de trottinette électrique est décédée

Groenland : l'équivalent de l'étendue de la Floride a fondu en un jour

"Toutes les tranches d'âge sont concernées" : les hospitalisations multipliées par dix en un mois en Occitanie

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.